Primaire à droite : Fillon tacle Sarkozy et affirme qu'il existait avant lui

Politique

Toute L'info sur

Elections présidentielles

DISCORDE - François Fillon poursuit son offensive contre Nicolas Sarkozy et s’attelle désormais à s'attribuer le mérite d'avoir "contribué à le faire élire en 2007". Et à ceux qui en douteraient, Fillon rappelle avoir "existé avant Sarkozy".

François Fillon n'en finit plus de critiquer son nouvel adversaire dans la course à l'Elysée. Depuis l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre, l’ancien Premier ministre ne rate pas une occasion de le tacler. Après s'être interrogé lors de son meeting à Sablé-sur-Sarthe le 28 août, "qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ?" en référence aux deux mises en examen de Sarkozy dans les affaires Bygmalion et Bettencourt, Fillon va crescendo. 


Désormais, il affirme qu’il existait avant son rival. "J’existais avant Nicolas Sarkozy, je crois même avoir largement contribué à le faire élire en 2007 car il n'y avait pas beaucoup d'hommes politiques qui le soutenaient à cette époque-là", a-t-il déclaré sur France Info ce vendredi matin. 

Ne se reconnaissant pas dans la façon de faire de la politique de Nicolas Sarkozy, François Fillon dénonce un procédé "clanique". "Je pense qu'on a, depuis plusieurs années, abaissé la fonction présidentielle", a-t-il jugé, estimant que les deux derniers chefs d’Etat ont été des "présidents de faits divers, d'abord, qui parlent à tort et à travers, qui deuxièmement gouvernent à la place du gouvernement". 

Si ces critiques sont susceptibles d'irriter Nicolas Sarkozy, force est de constater que le candidat à la primaire de droite continue à se comporter comme un candidat, fonçant avec frénésie sans se retourner.  L'ancien président a par ailleurs rappelé qu'il avait "nommé François Fillon Premier ministre", ajoutant qu'il "ne se donnera(it) pas le ridicule" de lui répliquer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter