Primaire de la gauche : "éloge à la démocratie" ou "aveu de faiblesse" ?

DirectLCI
Si Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis évoquent une "innovation démocratique" concernant la possibilité d'une primaire à gauche, la droite, elle, y voit un signe de faiblesse de François Hollande. Les soutiens du président parlent d'un "éloge à la démocratie" tandis que ses détracteurs, eux, sont unanimes : une primaire à gauche est synonyme de revers conséquent pour le chef de l'Etat.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter