Droit de vote des étrangers : Hamon suggère un référendum

Politique

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Invité sur RTL ce lundi matin, le candidat à la primaire de la gauche Benoît Hamon a proposé l'organisation de trois référendums lors du second tour des législatives. L'un d'eux porterait sur le droit de vote des étrangers aux élections locales.

Dans son programme, Benoît Hamon dit vouloir accorder "le droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections locales", inscrire dans la Constitution le 49.3 citoyen et reconnaître le vote blanc. 

Ces promesses de campagne seront finalement soumises à référendum, a annoncé ce lundi le candidat à la primaire de la gauche au micro de RTL. "Tranchons enfin cette question et sortons de l'hypocrisie", a expliqué Benoît Hamon concernant le droit de vote des étrangers.

Lire aussi

L’ancien ministre de l’Éducation nationale souhaite également soumettre aux Français son idée de 49.3 citoyen. Il s’agirait de donner aux Français la "possibilité d'obliger le Parlement à organiser un référendum sur une loi votée dès lors que 450.000 électeurs (soit 1% du corps électoral) signent une pétition".

Ainsi, les Français pourraient "faire irruption dans les processus politiques pour empêcher un président de la République ou une majorité de faire le contraire de ce qu'il ou elle avait promis", a déclaré le député socialiste. 

Enfin, Benoît Hamon veut aussi demander aux Français leur avis sur la reconnaissance du vote blanc.  "Il faut faire respirer la démocratie et reconnaître ce geste civique qui est de se déplacer un dimanche pour voter et de dire : rien ne m'intéresse", estime Benoît Hamon. Une proposition qui laisse perplexe le politologue Dominique  Reynié.

Voir aussi

En vidéo

"Je ne vise pas à acheter une part de marché électoral", précise Benoît Hamon

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter