Primaire de la gauche : Guy Bedos ne sera pas président du comité de soutien d'Arnaud Montebourg

Primaire de la gauche : Guy Bedos ne sera pas président du comité de soutien d'Arnaud Montebourg

MADE IN BORDEL - Le candidat à la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg, a dévoilé ce lundi son organigramme de campagne. Si l’on note la présence de plusieurs frondeurs socialistes, on remarque également celle de l’humoriste Guy Bedos. Problème : l'humoriste a démenti avoir un rôle dans la campagne du candidat à la primaire

L'annonce a été une surprise. Ce lundi matin, le compte Twitter de campagne d'Arnaud Montebourg, @leprojetfrance, annonçait l'organigramme de campagne du candidat à la primaire de la gauche. On y voyait des têtes connues et une "surprise", à la tête du comité de soutien : l’humoriste Guy Bedos, âgé de 82 ans, apparaissait dans l'organisation en tant que président de son comité de soutien. 

Son ralliement à l’ancien ministre de l’Economie ne semblait pas être une surprise. Guy Bedos avait déjà fait part de sa volonté de voter pour le candidat Montebourg : "Je m’apprête à voter pour Arnaud, j’ai confiance en lui !", indiquait-il à Paris Match. début décembre. Problème : il vient de démentir l'information.

Toute l'info sur

2017 : la bataille de la gauche

L'humoriste a assuré ne pas vouloir "avoir de rôle officiel en politique". "On en a discuté, j'en ai plaisanté avec lui mais je ne veux pas avoir de rôle officiel en politique", a-t-il déclaré à l'AFP, confirmant une information révélée par Le Figaro. "Je lui ai même dit que je serais président avant lui. Je vais voter pour lui, je le soutiens mais je ne veux pas de rôle officiel en politique", a insisté l'humoriste, qui s'était rendu en Algérie avec Arnaud Montebourg à la mi-décembre. 

C’est un mec sincère et plus sympa que Manuel Valls"- Guy Bedos

Il salue notamment son engagement en faveur des salariés d’ArcelorMittal de Florange. "Je soutenais les employés abandonnés par Sarkozy puis par Hollande. Arnaud était là, lui, expliquait l’humoriste à Paris Match. C’est un mec sincère et plus sympa que Manuel Valls". 

Reste que si Arnaud Montebourg paraît plus sympa que Manuel Valls aux yeux de Guy Bedos, il n'a toujours pas de président de son comité de soutien. A trois semaines du premier tour de la primaire de la gauche, on imagine que cet imprévu ne doit pas faire "marrer" le candidat. 

En vidéo

Primaire de la gauche, voici les règles du jeu

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Télétravail : Élisabeth Borne annonce un objectif de "5000 contrôles par mois" dans les entreprises

VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.