Primaires des Verts : Yannick Jadot et Sandrine Rousseau veulent rassembler toute la gauche derrière l'écologie

Primaires des Verts : Yannick Jadot et Sandrine Rousseau veulent rassembler toute la gauche derrière l'écologie

PRESIDENTIELLE 2022 - Ce mercredi soir sur LCI, Yannick Jadot et Sandrine Rousseau ont assuré qu'ils ne se désisteraient pas au profit des candidats socialistes ou insoumis avant le 1er tour de l'élection présidentielle. Ils estiment que l'écologie est la "force propulsive" et "motrice" de la gauche aujourd'hui.

L'espoir de la gauche était de se présenter unie et rassemblée derrière un(e) candidat(e) unique en 2022. Ce n'est pas le chemin qu'empruntent les insoumis, les socialistes et les écologistes à sept mois du 1er tour. Interrogés sur leur volonté de maintenir leur candidature ou de se désister au profit d'un autre concurrent, les deux finalistes de la primaire écologiste ont assuré ce mercredi sur LCI qu'ils auraient un bulletin de vote à leurs noms dans les urnes au printemps prochain. 

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

"Aujourd'hui, la force propulsive qui donne du sens aux valeurs de la gauche, de solidarité, de justice sociale, de conquête démocratique, c’est l’écologie qui le porte", a indiqué Yannick Jadot, qui a certifié qu'il ne se désisterait pas au profit de la maire de Paris et candidate socialiste Anne Hidalgo, de laquelle il est très proche idéologiquement. 

"Les socialistes ont gouverné cinq ans, on ne s’est pas réveillé le matin en se disant 'wahou quelle transition écologique, wahou quelle justice sociale, wahou quelle réforme de décentralisation, quelle réforme de la démocratie !'. Il faut des hommes et des femmes déterminés, convaincus, sincères, qui ne transigeront jamais sur le climat, la biodiversité, qui ne transigeront pas vis-à-vis des lobbies", a ajouté celui qui s'était effacé au profit de Benoît Hamon (PS) en 2017. "Si je suis désigné candidat des écologistes pour la présidentielle, ce sera un bulletin vert en avril 2022, avec une grande capacité de rassemblement."

Lire aussi

"Venez et on fait ensemble l'arc humaniste"

La même question a été posée à Sandrine Rousseau, qui estime que le préalable est, d'abord, de "susciter un engouement derrière une ligne politique". "Une fois qu’on a fait ça je dis aux socialistes à qui je tends la main ‘Venez car vous n'avez pas toujours été au rendez-vous de l’histoire sur l’écologie, vous avez une chance de vous rattraper, venez avec nous'", a déclaré celle qui est plutôt réputée proche du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. 

"Et je dis à La France insoumise 'Vous avez un projet de rupture, moi je porte un projet anti-libéral et de transformation radicale de l’économie et de notre société. Venez et on fait ensemble, c’est ça l’arc humaniste'. Aujourd'hui l’écologie est la force motrice, émancipatrice, innovante de la gauche", a-t-elle estimé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.