Producteur tabassé : Eric Dupond-Moretti se déclare "forcément scandalisé par ces images"

Producteur tabassé : Eric Dupond-Moretti se déclare "forcément scandalisé par ces images"

RÉACTION - Invité de 24H Pujadas ce jeudi sur LCI, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a réagi à la vidéo de Michel Z., ce producteur de musique tabassé par des policiers dans le 17e arrondissement de Paris, le 21 novembre.

"Je suis forcément scandalisé par ces images", a déclaré le Garde de Sceaux, Eric Dupond-Moretti lors d'une interview avec David Pujadas sur LCI. Sur le plateau, il a été invité à réagir après la diffusion des images, ce jeudi, de l'interpellation violente du producteur de musique dans Paris par trois policiers. Ces derniers ont été suspendus, et le Parquet de Paris a ouvert mardi une nouvelle procédure cette fois pour "violences par personnes dépositaires de l'autorité publique" et "faux en écriture publique". "J'espère que la justice fera son travail", a-t-il ajouté sur le plateau. 

Revenant sur la question des violences policières, l'ancien ténor du barreau a affirmé : "Il faut faire attention, dire que la République a un problème avec les violences policières ce n'est pas vrai, mais chaque violence  policière est un problème pour la République'.

Dire que la police est raciste, ce n'est pas vrai- Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux

Sur la question du racisme au sein des forces de l'ordre, le Garde des Sceaux reste tout aussi nuancé : "Il y a des policiers, avocats, ou encore des boulangers racistes mais dire que la police est raciste,  ce n'est pas vrai". 

Quelques jours plus tôt, une évacuation violente d'un camp de migrant à Paris avait fait beaucoup de bruit. A cela, le garde des Sceaux déclare qu'une "réponse a été, ou sera apportée à ces violences."

Lire aussi

En vidéo

Arrestation violente : une nouvelle polémique sur les forces de l’ordre

 Il a aussi tenu par ailleurs à saluer le travail difficile des forces de l'ordre : "On ne peut pas passer d'une admiration à la détestation, on ne peut pas au gré d'une affaire oublier que les policiers se battent au péril de leur vie", a-t-il affirmé. 

Parfois, il y a des dérapages- Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux

Sur la question de l'article 24 de la proposition de loi très controversée, il a réaffirmé la nécessité de filmer. "Les journalistes doivent faire leur métier, mais on ne peut pas diffuser les images des policiers dans l'intention de leur nuire", a-t-il affirmé avant d'ajouter plus tard : "Ils sont policiers républicains et parfois il y a des dérapages et quand il y en a il faut les sanctionner". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 346 morts et près de 23.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en France

Procédure de destitution : les étapes qui attendent Donald Trump

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

EN DIRECT - Joe Biden veut que 100 millions de vaccins soient administrés dans les 100 premiers jours de son mandat

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

Lire et commenter