Propos sexistes envers Esther Benbassa : le député LaREM Joachim Son-Forget va recevoir une "lettre d'avertissement"

Politique

RECADRAGE - Le député LaREM Joachim Son-Forget va recevoir une "lettre d'avertissement", a fait savoir ce jeudi le délégué général du parti LaREM Stanislas Guérini. Lundi 24 décembre, Joachim Son-Forget avait publié un tweet sexiste à l'encontre de la sénatrice Esther Benbassa.

Une "lettre d'avertissement". C'est ce que devrait recevoir sous peu le député LaREM Joachim Son-Forget de la part du bureau exécutif de son parti, a fait savoir Stanislas Guérini, délégué général, à l'AFP ce jeudi. Cela fait suite aux propos sexistes qu'il a tweetés à l'encontre de la sénatrice EELV Esther Benbassa.

"Avec le pot de maquillage que vous vous mettez sur la tête, vous incarnez plus que jamais ce que vous tentez maladroitement de caricaturer", avait écrit lundi Joachim Son-Forget à la sénatrice, en réponse à un commentaire d'Esther Benbassa qu'il jugeait lui-même "sexiste". 

Lire aussi

En vidéo

ARCHIVES - Comment lutter contre le sexisme au travail ?

Des "propos inadmissibles"

Une "lettre d'avertissement (...), en cours de rédaction, va être adressée par le bureau exécutif" au député, a expliqué Stanislas Guerini à l'AFP. Par ailleurs, Gilles Le Gendre, le chef de file des députés LaREM avait écrit mercredi sur Twitter que le bureau de son groupe parlementaire se désolidarisait de Joachim Son-Forget à la suite de "ses propos inadmissibles" contre Esther Benbassa. Celle-ci  avait estimé auprès de l'AFP que "l'expression sans complexe d'un tel sexisme, venant d'un parlementaire, après #MeToo, a de quoi laisser sans voix".

De son côté, le député pointé du doigt n'a de cesse de défendre ses propos à coups de tweets et d'interviews. Le 25 décembre, dans la foulée de son premier tweet, il répondait ainsi : "La référence au maquillage n'est sexiste que dans la tête des sexistes : certains hommes en portent, et la quasi-totalité des hommes politiques en portent sur les plateaux télés où on nous demande un passage au maquillage quasi-systématiquement." Pour l'heure, aucune exclusion n'est prévue.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter