"Protéger les Français" et "préparer l'avenir" : ce qu'il faut retenir du discours de Bernard Cazeneuve

GRAND ORAL - Une semaine après sa nomination, le nouveau Premier ministre a prononcé ce mardi après-midi son discours de politique générale à l’Assemblée nationale. Syrie, école, sécurité sociale... : retrouvez les principaux extraits de son intervention.

Bernard Cazeneuve, le nouveau chef du gouvernement, qui a remplacé un Manuel Valls parti en campagne, avait peaufiné son discours de politique générale depuis vendredi. Ce mardi après-midi, devant les députés, il s'est employé à faire la démontration que les cinq mois dont il dispose peuvent être utiles, que "chaque jour compte", comme l'indique Matignon.  


Voici ce que l'on peut en retenir :

Syrie

Bernard Cazeneuve réagit aux récits de massacres qui auraient été perpétrés ces dernières heures par les partisans du régime syrien à Alep-Est, en Syrie : "Je dénonce l’horreur de ces massacres et j’affirme que les auteurs auront à en rendre compte".

En vidéo

Bernard Cazeneuve sur Alep : "Je dénonce l'horreur de ces massacres, ceux qui les ont perpétrés auront à en rendre compte"

Mesures sociales

"Notre combat est de garantir l'équilibre des comptes et d'ouvrir de nouveaux droits pour les Français", clame Bernard Cazeneuve dans une ambiance très chahutée. Le chef du gouvernement défend notamment "la modernisation de la protection sociale", assurant que la majorité de gauche "a des valeurs et un bilan sur ce sujet". 


"Pour la première fois depuis 2002, la Sécurité sociale se désendette. C'est une victoire pour la France, qui couronne bien des efforts consentis par les Français", explique Bernard Cazeneuve. Il évoque aussi les chantiers avenir, de la réforme des minimas sociaux aux mesures contre le désertification médicale, en passant par la généralisation du tiers payant début 2017.

En vidéo

Bernard Cazeneuve : "Protéger les Français c'est poursuivre la modernisation de notre protection sociale"

Terrorisme

"Depuis début 2016, 410 personnes ont été arrêtées" dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, annonce le Premier ministre. Au total, dit-il, "9.000 postes" ont été créés dans les forces de l'ordre au cours du quinquennat.


"La protection des Français ne s'arrête pas aux frontières de nos territoires", poursuit Bernard Cazeneuve, saluant l'intervention française contre en Irak et au Mali. 

En vidéo

Bernard Cazeneuve : "Dès le 1er janvier, les forces de sécurité seront renforcées par la Garde nationale"

Lire aussi

Redressement économique

"Je veux continuer à réformer pour poursuivre le redressement de notre pays. Depuis 2012, 240.000 emplois marchands ont été créés. Les inégalités se sont réduites."


"Depuis 2012, 40 milliards d'euros ont été consacrés depuis 2012 au redressement de notre économie." "Nous devons continuer à soutenir l'investissement de nos entreprises. J'engagerai 10 milliards d'euros dans le troisième volet du programme d'investissements d'avenir. Le gouvernement fera aussi des propositions cet hiver pour mieux accompagner les TPE-PME dans la transition numérique".

En vidéo

Santé, sécurité, économie... ce que va faire Cazeneuve : "Mon gouvernement sera pleinement engagé"

Lire aussi

Chômage

"Le nombre de demandeurs d'emplois a baissé de 101.700 depuis le début de l'année. L'une des clés est la formation des demandeurs d'emplois, le plan 500.000 formations sera donc prolongé d'un semestre."


"Le 1er janvier 2017, le gouvernement généralisera la 'garantie jeunes'. En 2017, 210.000 apprentis de moins de 21 ans percevront une aide de 360 euros." 

Lire aussi

Inégalités

"En 2017, plus de 5 millions de ménages bénéficieront d'une baisse supplémentaire sur l'impôt sur le revenu. Nous aurons procédé à une revalorisation de 10% des prestations du RSA."


"Le nombre de logements mis en chantier cette année est le plus élevé depuis 10 ans. Avec 150.000 logements sociaux, la programmation de cette année sera la plus importante depuis longtemps".

Environnement

"Beaucoup reste à faire. Nous devons continuer à décarboner notre économie pour la rendre plus compétitive. Nous avons mesuré ces derniers jours les conséquences de la présence de trop nombreux véhicules diesels anciens dans nos villes. Mon gouvernement renforcera son soutien à la conversion [des automobiles diesels]." 

Ecole

"Trop de jeunes quittent encore le système scolaire sans diplôme. La création de 60.000 postes, là où il en avait été détruit 80.000 [sous le précédent quinquennat] a été engagée sur l'ensemble du quinquennat." Le Premier ministre précise qu'un effort supplémentaire sera fait sur les filières professionnelles. 

Identité

"Notre pays est un grand pays. Il s'est montré capable de résister à la violence déchaînée contre lui. Il a suscité l'admiration partout dans le monde. Une fois encore, se rassembler, surmonter ses divisions, comprendre que ce qui unit les Français est infiniment plus fort que ce qui les sépare" [...] "Les Français ont la volonté de progresser, de s'entraider, de bâtir une France plus forte et plus juste." 


"Je me présente avec l'engagement de faire de chaque jour un jour utile pour notre pays", conclut Bernard Cazeneuve, promettant de "respecter" l'opposition, sous les huées de cette dernière. 

Lire aussi

En vidéo

Cazeneuve devant le parlement : une opposition farouche mais une majorité soudée autour de son nouveau leader

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bernard Cazeneuve Premier ministre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter