VIDÉO - Accusé de fraude par les proches de Christian Estrosi, Eric Ciotti se défend après sa victoire dans les Alpes-Maritimes

Politique
DirectLCI
RÉPUBLICAINS - Eric Ciotti répond aux accusations de fraude massive après son élection en tant que président de la fédération LR des Alpes-maritimes, et la victoire de ses protégés à Nice. Pour lui, la défaite des proches de son rival Christian Estrosi n'a rien d'étonnant, au vu de la tenue de sa ligne politique trop macroniste.

Du rififi chez Les Républicains. Fraîchement élu président de la fédération départementale des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti est accusé de "fraude massive" par les proches de Christian Estrosi. Une accusation assortie de forts soupçons liés au fait que tous les candidats parrainés par Eric Ciotti - également opposés aux partisans de son rival - ont été élus délégués de circonscription. 


En cause, un chiffre de participation "exceptionnellement élevé, à plus de 70% sur Nice", qui laisse l'entourage de Christian Estrosi "particulièrement interrogatifs", selon un texte communiqué à la presse dimanche 14 octobre. La députée Dominique Estrosi-Sassone et l'élu régional Pierre-Paul Leonelli ont ainsi dénoncé de "nombreuses irrégularités tout au long du processus électoral". Des accusations qui ne semblent pas inquiéter le principal intéressé, invité ce dimanche sur LCI. 

Des accusations prises avec sérennité

"Ils ont des voies de recours", balaie le nouveau président départemental des Républicains. Si la victoire a été si "éclatante à Nice" pour ses trois candidats, c'est parce que, dit-il, lui et ses proches ont toujours porté une "ligne droite", contrairement au maire LR de Nice Christian Estrosi, qui a lui été dans la "confusion" avec Emmanuel Macron et la République en Marche. De quoi perdre la confiance des militants, explique l'élu. 


C'est donc "avec beaucoup de sérénité" qu'Eric Ciotti réagit aux accusations au sein même de son parti. L'entourage du président de fédération a également réagi dimanche, en assurant que "les élections se sont parfaitement déroulées sous l'autorité indépendante de Jean Leonetti", désigné par le parti comme le référent départemental pour ce scrutin. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter