Quand Christian Eckert se paie Macron le "surhomme" sur Twitter

Quand Christian Eckert se paie Macron le "surhomme" sur Twitter
Politique

COLERE – Le secrétaire d'Etat au Budget n'a pas caché son agacement de voir le ministre de l'Economie marcher sur ses plates-bandes. Et c'est sur Twitter que Christian Eckert a fait passer le message.

Le secrétaire d'Etat chargé du Budget, Christian Eckert, n'a pas du tout apprécié que le ministre de l'Economie annonce lui-même la commande de véhicules permettant aux douaniers de naviguer sur les fleuves, ce dont il a la charge. Et c'est par un tweet assassin qu'il l'a fait savoir, ce lundi.

"Macron passe des commandes de Sea Bubble pour la douane. Il fait donc tout à la fois ce surhomme. Ministre de tous les étages de Bercy?", a raillé Christian Eckert.

Les douanes dépendent du Budget

Lors d'une visite au salon high tech VivaTech, Emmanuel Macron a en effet acheté deux "Sea Bubble", ces véhicules électriques pouvant flotter au-dessus de l'eau, avait rapporté Le Parisien samedi. Ces engins seront livrés en mars aux douaniers basés au ministère des Finances, sur les quais de la Seine, à Paris.

Avec cette annonce, Emmanuel Macron a non seulement soufflé la politesse à Anne Hidalgo - qui n'avait pas caché son souhait de faire de Paris la première ville de France à disposer de ces espèces de voitures volantes - mais aussi au Budget, dont dépend la direction générale des douanes.

Tensions à Bercy

Ce n'est pas la première fois que Christian Eckert, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Finances Michel Sapin, laisse entrevoir des relations tendues avec l'omniprésent patron d'"En marche!". Le 23 juin dernier, sur son blog, Christian Eckert avait donné une leçon de fiscalité à Emmanuel Macron, qui prend régulièrement position contre l'ISF. 

"Le produit de l’ISF est loin d’être négligeable [5,2 milliards d’euros, ndlr]. Son taux est particulièrement faible, son assiette très favorable aux contribuables […] Son seul défaut est d’être trop facile à contourner", avait-il notamment écrit. Ambiance à Bercy. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent