Quand Hollande et Cazeneuve ironisent en privé sur les inondations

Politique
POLITIQUE - Dans son édition parue mercredi, le Canard Enchaîné révèle les blagues potaches du Président de la République et de son ministre de l'Intérieur lors des inondations.

Quand le gouvernement ironise en privé sur fond de conflits sociaux et de catastrophe naturelle dans 782 communes, le Canard Enchaîné n’en fait qu’une bouchée. Dans son édition du 8 juin, le journal satirique révèle les blagues potaches de François Hollande et Bernard Cazeneuve lors du Conseil des ministres de la semaine dernière.

"On craint un épisode neigeux massif qui bloquerait les raffineries pendant l’Euro"

Alors que des pluies diluviennes ont inondé plusieurs villes d’Ile-de-France et que les raffineries, les centrales nucléaires, la SNCF et la RATP manifestent leur opposition à la loi Travail depuis plusieurs semaines, le président lui, se la joue plaisantin. "On va même me rendre responsable de la pluie et des inondations. D’ailleurs, ils ont déjà commencé", a-t-il ironisé selon l'hebdomadaire. "On trouvera bien de beaux esprits pour dire que les inondations, c’est moi".

Ce même jour, avant de communiquer sur le premier bilan des inondations, Bernard Cazeneuve se serait fendu d’une blague pince-sans-rire en privé : "On craint un épisode neigeux massif qui bloquerait les raffineries pendant l’Euro". Fort heureusement, le ministre de l’Intérieur semble avoir ensuite repris ses esprits au moment de son allocution. C’est en effet avec un air grave, que ce dernier a dans la foulée annoncé l’évacuation de maisons de retraite, d’une prison et plusieurs milliers d’interventions des secours en Seine-et-Marne et dans le Loiret. Et le césar du Meilleur acteur est attribué à …

EN SAVOIR + 
>> Inondations : une femme âgée retrouvée morte dans le Loiret
>>  Crue de la Seine : vos plus belles photos de Paris sous les eaux >>  Les images de Paris sous les eaux >> Ce qu'il faut savoir pour vous faire rembourser
>> Inondations : les principales informations de ce jeudi 2 juin

>>  Focus sur Vigicrue, le dispositif qui surveille les risques d'inondations

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter