Quand Jean-Louis Borloo était l'invité du couple Sarkozy au Cap Nègre avec Leonardo DiCaprio et Naomi Campbell

Quand Jean-Louis Borloo était l'invité du couple Sarkozy au Cap Nègre avec Leonardo DiCaprio et Naomi Campbell

COULISSES - Le magazine "Vanity Fair" consacre sa couverture et un (très) long papier sur Carla Bruni-Sarkozy, dans son nouveau numéro. Dans cet article, on apprend notamment que la résidence de la famille de l'ex-première dame, au Cap Nègre est le lieu de rencontres parfois improbables : c'est peut-être là-bas que Jean-Louis Borloo a joué son poste de premier ministre en 2009.

Et si Jean-Louis Borloo avait, au cours de l'année 2009, raté le coche de Matignon sur une simple soirée ? C'est en tout cas ce que rapporte le magazine Vanity Fair, sous la plume de Marion Van Renterghem. La journaliste raconte plusieurs anecdotes au sujet de la chanteuse et de son entourage. 

Tour à tour, on apprend que son fils Aurélien est adoré Mélenchon, que le couple Sarkozy a dîné avec les Macron en juillet dernier, mais pas seulement : derrière les murs de la résidence familiale du Cap Nègre, dans le sud de la France, il se passe parfois des rencontres et des situations un peu farfelues qui ont pu jouer sur la vie politique. 

En vidéo

De De Gaulle à Hollande, qu'ont fait les présidents pour leurs vacances ?

"Il s'est senti un peu perturbé par les copains de Carla qui passaient par là"

Ainsi, la journaliste raconte notamment qu'en 2009, Jean-Louis Borloo avait été invité à dîner chez le couple, dans la résidence de Carla Bruni située sur la commune du Lavandou. A l'époque, l'ambiance n'était pas au beau fixe entre Nicolas Sarkozy et François Fillon et Jean-Louis Borloo, alors ministre d'État, numéro 2 du gouvernement, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement et de l'Aménagement durables, en charge en outre des transports et de la Mer du gouvernement François Fillon, est convié au Cap Nègre. 

D'après Vanity Fair, Jean-Louis Borloo était là pour vendre son "projet de nouveau gouvernement". "Il s'est senti un peu perturbé par les copains de Carla qui passaient par là, Leonardo di Caprio et surtout Naomi Campbell", peut-on lire dans le magazine. "Il n'a pas réussi à aller au bout de son exposé. Et Matignon lui est passé sous le nez", conclut la journaliste. 

Une version différente de celles que nous connaissions jusqu'à présent. En effet, Le Parisien indiquait en 2009 que Matignon lui avait échappé à cause d'une phrase que l'on prête à Nicolas Sarkozy, juste avant la présidentielle de  2007 :  "Je ne vais pas nommer Gainsbourg à Matignon !".  L'intéressé appréciera ... ou pas. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter