Quand les politiques tentent de parler aux jeunes (parfois à leurs dépends)

Quand les politiques tentent de parler aux jeunes (parfois à leurs dépends)

DirectLCI
VIDEO – Pour s'adresser à leurs électeurs les plus jeunes, les leaders politiques ont essayé bien des choses, sans jamais vraiment convaincre. Metronews fait le tour de leurs tentatives.

Depuis des années, les hommes et femmes politiques cherchent la meilleure façon de s'adresser à la jeunesse française, mais sans jamais vraiment arriver à convaincre. Dernièrement, c'est une vidéo censée vanter les mérites de la nouvelle région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon qui a fait le buzz, en s'adressant à son auditoire à grand renfort d'expressions estampillées "djeun's", telles que "YOLO", "trop le swag", etc. Et si, à en croire La Dépêche , les lycéens ont plutôt adhéré au contexte, les parents et les enseignants, eux, sont consternés. Cette tentative d'adopter un discours "spécial jeunes" n'est par la première d'une longue série, qui n'a pas toujours atteint son but mais n'a jamais manqué de faire rire les électeurs.

Début 2014, la liste UMP/ UDI en campagne pour les élections municipales de Bourges avait déjà suscité de nombreux rires. On y voyait les colistiers tomber dans les bras les uns des autres et adresser des coeurs avec les mains à l'auditoire sur fond de "Toi+Moi", du chanteur Grégoire. Si le clip a depuis dû être retiré à la demande de la maison de disque, des extraits peuvent toujours être retrouvés sur Internet .

EN SAVOIR + >> "Des tentatives qui sonnent toujours faux"

Le créateur du lipdub des Jeunes Pop exclu à vie de l'UMP

Ce n'est pas la première fois qu'un clip musical fait parler de lui. Pousser la chansonnette semble même être devenu un passage obligé pour la classe politique française. En témoigne par exemple le "lipdub" diffusé par les jeunes de l'UMP en 2010, reprenant en chœur "Tous ceux qui veulent changer le monde" en compagnie des cadres du parti. Un échec tellement retentissant que, selon Jean-Baptiste Marteau et Neila Latrous, auteurs de UMP: un univers impitoyable, celui qui en a eu l'idée aurait été exclu à vie du parti .

Mais que l'on se rassure, les politiques français n'ont pas le monopole du ridicule. A l'occasion des dernières élections européennes, plusieurs membres du Parlement de Strasbourg avaient organisé dans une salle de conférences un "battle" de rap, confrontation entre plusieurs députés européens pour défendre, en musique et en rythme, leur programme électoral devant une audience pas vraiment enflammée.

Plus d'articles