Quand Nadine Morano fait la promotion du cannabis sans le savoir

Quand Nadine Morano fait la promotion du cannabis sans le savoir

DirectLCI
BUZZ - La conseillère régionale UMP de Lorraine et ex-ministre Nadine Morano a retweeté une photo d’elle à côté d’un jeune homme portant un T-shirt faisant allusion à une variété de cannabis. Elle s’est ensuite empressée de poster la photo sur son compte Twitter. Contactée, Nadine Morano s’offusque qu’on "ose la déranger pour ça".

Quand on est une personnalité publique, on ne fait pas toujours attention aux personnes avec qui on accepte de se faire prendre en photo. Et encore moins à la façon dont elles sont habillées. Dernier exemple en date, celui de Nadine Morano. En effet, elle a posé mardi soir avec un jeune homme qui arborait un t-shirt avec un carré violet, la mention Purple Haze et un énigmatique 22%. Explications : la Purple Haze est une variété de chanvre et 22% est le taux de THC , la molécule psycho-active de la drogue. La photo fait donc un peu tache pour une politique, loin d’être réputée pour sa position pro-légalisation. Ne se rendant pas compte de l’ironie de la photo et fidèle à sa réputation de Twitter addict, elle l’a diffusée sur le réseau qui gazouille depuis son compte officiel .
 

"Nadine Morano est pour moi une star d'internet"

Par email, Robin, le jeune homme qui apparait sur la photo, raconte les raisons de la prise de vue : "je suis content de ma connerie, c'est (Nadine Morano, ndlr) une sorte de star sur internet avant d'être un personnage politique pour moi". Il précise aussi que "c'était pas du tout prévu de la part de qui que ce soit, ni un coup d'un gauchiste réac, ni rien. je ne porte absolument pas Nadine Morano dans mon estime, il se trouve qu'elle a été cool et pas hautaine".

"J’essaie de servir mon pays"

"Franchement, dans quel pays on est ?" Contactée au téléphone, Nadine Morano, agacée, fait mine de s’interroger. "C’est un jeune que j’ai croisé hier soir (mardi, ndlr), il était aimable. Je n’ai pas regardé son T-shirt". Elle précise qu’elle a "toujours été contre le cannabis" et que c’est la "responsabilité personnelle du jeune homme" que de porter un tel t-shirt. Elle ajoute : "j’essaie de servir mon pays et vous m’appelez pour un truc aussi futile. A la limite, je ne comprends même pas que vous osiez déranger une conseillère régionale et une déléguée générale de l’UMP pour ça". Avant de raccrocher sans dire au revoir, visiblement en pétard.

Plus d'articles

Sur le même sujet