Quand un député européen FN cite un sondage bidon à la télévision russe

Quand un député européen FN cite un sondage bidon à la télévision russe

POLITIQUE - Aymeric Chauprade, le conseiller spécial de Marine Le Pen sur les affaires internationales, a cité un sondage en ligne bidonné par des votes automatiques venant de Russie.

L'Elysée a annoncé, mardi, la suspension de la livraison "jusqu'à nouvel ordre" du Mistral , à la Russie, en raison du conflit qui oppose ce pays à l'Ukraine . Une décision qui ne plaît pas au Front national, qui milite pour la remise du navire militaire à Moscou. Interrogé jeudi sur Russia Today (la télévision internationale pro-Russe), le député européen Aymeric Chauprade a assuré que la décision de François Hollande ne représente pas l'avis des Français: "Il y a eu un sondage : 78% des Français pensent que nous devons délivrer les bateaux à la Russie. Ça veut dire que les décisions du gouvernement ne représentent pas l'opinion publique", jure le conseiller spécial de Marine Le Pen, chargé des affaires internationales.

Mais problème, le sondage cité par l'élu FN a été bidonné. Il s'agissait en fait d'une question en ligne du Figaro.fr daté du 17 novembre dernier qui a dû être suspendue par la rédaction. "Cette question a en effet été l'objet d'une manipulation par le biais d'un vote automatique massif", a réagi le journal . Maxime Bellec, chargé des réseaux sociaux poursuit : "Plus de 180.000 votants - 260.000 si nous n'avions appliqué aucun filtre. C'est à l'aune de ce chiffre inhabituellement élevé que nous avons alerté notre équipe technique dimanche, fermé la possibilité de voter, puis décidé de ne pas publier le résultat du vote à la question le lendemain".

"Les Français pas favorables à la propagande américaine"

Et la manipulation semblait être organisée du côté de la Russie : "Une seule adresse IP (le numéro d'identification d'un appareil informatique) russe avait voté 23.000 fois! Côté ukrainien, une autre IP totalisait 4300 votes à elle seule", a souligné Le Figaro.

Pourtant, la question posée aux internautes du Figaro est largement reprise par les médias russes, notamment par l'agence Ria Novosti . De quoi, visiblement, encourager Aymeric Chauprade, lui, qui déclare à Russia Today que "les Français ne sont pas favorables, en tout cas pas dans la grande majorité, à la propagande américaine sur l'Ukraine."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.