Quand un élu FN propose de reconnaître Daech comme un Etat

Quand un élu FN propose de reconnaître Daech comme un Etat

Politique
DirectLCI
POLEMIQUE - Pour pouvoir priver les djihadistes français partis en Syrie et en Irak de leur nationalité, Patrice Charles, conseiller municipal FN de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, propose de reconnaître l'Etat islamique comme un Etat à part entière. Une idée "farfelue" pour certains... et inefficace.

Comment déchoir de leur nationalité des djihadistes français qui n’en ont qu’une seule ? À cette question, un élu Front national du Tarn-et-Garonne apporte une réponse bien particulière : leur accorder une seconde nationalité en reconnaissant l’État islamique comme un Etat à part entière et, par conséquent, pouvoir leur retirer leur passeport français. C'est ce que propos Patrice Charles sur son compte Twitter ce mardi.


Déchoir les djihadistes français de leur nationalité, une vieille marotte pour le FN. Marine Le Pen, la présidente du parti, le demandait déjà en février 2014 . Problème : le droit international interdit de priver une personne de sa nationalité si elle n’en possède qu’une seule ce qui aurait pour effet de la rendre apatride. Devant ce fait, le Front national avait progressivement fait évoluer son discours, et précise désormais vouloir la déchéance de nationalité pour les Français bi-nationaux  partis combattre en Syrie ou en Irak aux côtés de Daech.

Si la proposition est plus claire, la déchéance de nationalité est toujours impossible à mettre en oeuvre pour ceux qui n'en ont qu'une. D’où la proposition de Patrice Charles, conseiller municipal frontiste de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne : reconnaître l'État islamique comme un Etat. Une reconnaissance qui entraînerait, selon lui, la création d'une double nationalité... avec ainsi la possibilité de pouvoir perdre la française. Contacté par metronews, l'élu n'a pas retourné nos appels.

Une idée "farfelue"

Outre le fait que Paris est très fermement opposé à une quelconque reconnaissance, l'idée est "complètement farfelue" pour Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements djihadistes, contacté par metronews. Farfelue, et inopérante : comme le souligne lemonde.fr , le code civil français ne permet la déchéance de la nationalité que si elle a été acquise depuis moins de 10 ans, 15 ans dans certains cas. 

"C’est purement de la communication. D’une part, l’État islamique ne demande pas d’être reconnu comme un Etat et, d’autre part, le paramètre de la nationalité n’a aucun impact. Les djihadistes français s’en contrefichent : regardez-les, ils brûlent leur passeport français. Ca ne les empêchera ni de partir, ni de revenir", tranche-t-il.

A LIRE AUSSI >> Trois combattants de Daech brûlent leur passeport français

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter