Que prévoit le "Plan famille" pour améliorer la vie des militaires et de leurs familles ?

DirectLCI
DÉFENSE - Augmentation du nombre de places en crèche, 660 logements supplémentaires dans le parc locatif de la défense, préavis de mutations communiqués plus tôt... la ministre des Armées Florence Parly a dévoilé ce mardi matin son "Plan famille" destiné à améliorer les conditions de vie des militaires et de leurs familles, en souffrance depuis plusieurs mois.

Pour apaiser les familles de militaires en souffrance et améliorer les conditions de vie des soldats français, la ministre des Armées Florence Parly a présenté ce mardi matin un "Plan famille". Le gouvernement va mobiliser 300 millions d'euros en nouveaux crédits sur cinq ans pour faciliter leur quotidien. 70% des mesures présentées par la ministre, qui a estimé qu'il n'y avait "pas de soldat fort sans une famille heureuse", seront applicables dès 2018.

En vidéo

Le "Plan famille" dévoilé par Florence Parly coûtera 300 millions d'euros

Florence Parly a annoncé l'allongement du préavis de mutation : les ordres seront édités cinq mois avant la date d'affectation pour 80% des militaires. Pour les déménagements, un système sans avance de frais exonérant le militaire de la recherche d'un déménageur sera mis en place. Elle a aussi indiqué que de 2018 à 2020, 660 logements supplémentaires seraient alloués au parc locatif de la défense. En 2018, 240 places de crèche seront créées. Quant aux soldats séparés, ils pourront recevoir des aides financières pour accueillir leurs enfants, à raison de deux nuitées, deux fois par mois.


Le ministère a également décidé de fournir en tout temps et en tout lieu un accès au réseau Wi-Fi gratuit dans toutes les enceintes militaires et en opérations. Cela pour permettre aux militaires et à leurs familles de rester en contact.

Apaiser la colère des familles

Ces derniers mois, les familles de militaires et principalement les femmes de soldats de l'opération Sentinelle, ont souvent fait entendre leur voix et témoigné de leurs conditions de vie difficile. Si le logiciel de paye concentrait une grande partie des plaintes en raison de son dysfonctionnement qui entraîne régulièrement des erreurs ou des retards de versements, beaucoup de femmes regrettaient que leur mari ait à acheter du matériel de travail sur les deniers de la famille.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter