Que va annoncer Emmanuel Macron, en visite pour trois jours à Marseille ?

Que va annoncer Emmanuel Macron, en visite pour trois jours à Marseille ?

PLAN MASSIF - Emmanuel Macron entame mercredi une visite de trois jours dans la cité phocéenne, où il devrait multiplier les annonces en faveur de la rénovation des écoles, des logements insalubres et des transports, et pour endiguer le trafic de drogue.

Trois jours de déplacement dans une même ville. De l'aveu même de l'Élysée, "c'est assez inédit". Emmanuel Macron sera à Marseille de mercredi à vendredi, où il dévoilera un plan baptisé "Marseille en Grand" pour essayer de guérir de ses maux la deuxième ville de France et en faire une "capitale de la Méditerranée". Écoles, logements, transports, sécurité : "aujourd’hui Marseille et sa métropole accumulent un certain nombre de signaux d’alerte", constate l'entourage du chef de l'État. Toutefois, "Paris ne vient pas pour dessiner l’ambition de Marseille, mais pour accélérer une bonne réalisation de projets", explique cette source à LCI, assurant que l'État doit se tenir aux côtés des collectivités lorsqu'elles en ont besoin. 

L'une des annonces les plus attendues sera faite jeudi et concernera un engagement financier de l'État de plusieurs centaines de millions d'euros, en particulier dans le plan de rénovation de plus de 200 des 472 écoles de la ville. Car selon le maire socialiste de la ville Benoît Payan, qui évalue à 1,2 milliard d'euros les besoins de financement pour les établissements scolaires dans la municipalité, "les écoles sont indignes de la République"

Autre sujet sur lequel est attendu Emmanuel Macron : la sécurité, alors que les règlements de compte liés au trafic de drogue ont fait 15 victimes depuis le début de l'année, 12 ces deux derniers mois. Alors que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé le renfort de 300 policiers dans la ville gangrénée par le trafic de drogue, le président de la République devrait notamment faire des annonces en faveur du développement de la vidéosurveillance. L'Élysée estime que dans ce domaine, Marseille fait face à "une carence historique"

Toute l'info sur

Macron à Marseille pour redonner "un souffle" à la ville

Désenclaver les quartiers nord

Emmanuel Macron va également faire des annonces sur le déficit criant de transports collectifs à Marseille. La deuxième ville de France ne compte que deux lignes de métro, moins de 150 km de pistes cyclables et les liaisons entre les quartiers populaires du nord et les quartiers plus riches du sud sont inexistantes. "Il faut désenclaver le nord de la ville et faciliter les transports avec les autres communes", a indiqué l'Élysée, qui souhaite également renforcer le rôle du port. 

Le chef de l'État formulera aussi des propositions pour la réhabilitation des logements insalubres, deux ans après le drame de la rue d'Aubagne. Alors que "les premiers engagements sont en train de se réaliser" et que 500 logements ont été rénovés, l'exécutif estime que cela "ne va pas assez vite" et qu'il faut "accélérer ce programme sur les 10.000 logements identifiés"

Lire aussi

D'autres annonces à attendre ?

Le Président, qui consacrera son vendredi à l'environnement avec une sortie en mer dans le parc des Calanques et l'ouverture du Congrès mondial de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), devrait aussi annoncer la récupération d'une partie de la dette de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille. Il fera enfin des annonces pour le cinéma, le but étant d'attirer encore plus de tournages dans la deuxième ville de France en termes de demandes, notamment via la création d'"une sorte de hub"

À en croire l'Élysée, toutes les annonces du chef de l'État ne sont pas encore arrêtées. "Le Président veut prendre le pouls avant de finaliser les annonces. C’est pour cela qu’il reste longtemps sur place et qu’il prend le temps." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.