Quelle stratégie politique se cache derrière la visite de Macron au professeur Raoult ?

Quelle stratégie politique se cache derrière la visite de Macron au professeur Raoult ?
Politique

COMMUNICATION POLITIQUE - La visite présidentielle au professeur Didier Raoult, jeudi 9 avril, à Marseille a beaucoup fait parler et divisé. Quel message souhaitait faire passer le chef de l'Etat ? A-t-il vraiment voulu prendre part au débat entre les pro et anti-chloroquine ?

A l'image de la personnalité et des études du professeur Didier Raoult, la visite d'Emmanuel Macron à ce dernier jeudi 9 avril, a divisé. Une partie du monde médical et politique a salué cette rencontre, perçue comme une validation des travaux du médecin, quand l'autre a dénoncé une prise de position dangereuse en faveur du héraut du traitement à base d'hydroxychloroquine contre le coronavirus. Mais quel message a souhaité faire passer le président de la République ?

Lire aussi

Selon l'Elysée, il n'y avait rien à comprendre, "aucune dimension politique" à ce déplacement, si ce n'est la volonté d'Emmanuel Macron de consulter largement avant son allocution télévisée de lundi prochain. "L’objectif (...) est de ne se fermer aucune porte. Le Président entend écouter tout le monde", avait assuré le château à LCI. "Ce n'est pas à lui de trancher le débat, qui doit être tranché scientifiquement", a encore souligné son entourage. 

"Mettre fin au clivage entre les pro et les anti-chloroquine"

Pas d'adoubement du professeur Raoult donc, selon l'Elysée. Pour le professeur de communication politique Philippe Moreau-Chevrolet, le chef de l'Etat a surtout tenté de "mettre fin au clivage entre les pro et les anti chloroquine". "Emmanuel Macron a voulu faire du 'en même temps'. Il soutient l’Académie de médecine et continue de réserver le traitement à la chloroquine aux malades en phase terminale mais, dans le même temps, va voir Didier Raoult pour essayer de récupérer la frange de l’électorat pro-chloroquine et éviter qu’elle ne parte à l’extrême droite." 

"Emmanuel Macron est allé chercher les pro chloroquine en leur disant : 'Je vous ai compris'. Mais dans la réalité de la politique, il ne fera rien de plus que ce qu’il a déjà fait et qui convient très bien aux anti-chloroquine. Le Président a déjà ces derniers dans la poche, il n'a pas besoin de les séduire", ajoute le communicant. C'est notamment pour cela que seuls les pro-chloroquine ont réagi à la visite du chef de l'Etat à Marseille jeudi. 

Les élus de droite applaudissent

Ce sont en effet majoritairement des élus de droite qui ont pris fait et cause pour la chloroquine et le protocole du professeur Raoult. A l'image de Renaud Muselier, président LR de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui a vu dans la visite "une marque de reconnaissance de l’Etat pour ce grand médecin mais aussi la démonstration qu'Emmanuel Macron sait écouter". 

"Le président a parfaitement raison de prendre l'avis du Dr Raoult", a réagi Christian Estrosi, le maire LR de Nice, soigné du coronavirus par le Pr Raoult. "C'est ce qu'on attend d'un chef de guerre : ne pas simplement s'entourer de conseillers qui peuvent vous ballotter du matin au soir, mais d'être capable d'arbitrer en allant vous rendre compte par vous-même des réalités sur le terrain", a-t-il déclaré sur BFMTV.

Symbole du nombre de ces pro-chloroquine dont Emmanuel Macron ne veut pas se couper : la pétition lancée par l'ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy pour que le traitement soit prescrit par les généralistes, et pas seulement à l'hôpital, a déjà recueilli 470.000 signatures. 

ECOUTEZ NOTRE PODCAST DÉDIÉ AU CORONAVIRUS

Écoutez cet épisode quand vous le souhaitez

- Sur Apple Podcast

- Sur Spotify

- Sur Deezer

Et sur toutes les autres plateformes et applications de podcast en cherchant "On Déconfine l’info". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Retrouvez notre podcast quotidien pour vous accompagner le temps que durera l’épidémie de Covid-19, pendant le confinement, et pour préparer la vie d’après. Tous les jours, Cédric Ingrand et les rédactions de TF1 et LCI répondent à vos questions, sur la santé, l’économie, la vie quotidienne, pour mieux vivre cette période si particulière, et même en trouver les côtés positifs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent