Qui est Boris Vallaud, figure montante de la gauche ?

Qui est Boris Vallaud, figure montante de la gauche ?
Politique

PORTRAIT - Il était ce week-end l'invité d'honneur de la 45e Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse. Comme François Hollande, Ségolène Royal ou Arnaud Montebourg avant lui. Qui est Boris Vallaud, député Nouvelle Gauche des Landes, appelé à jouer un rôle important à gauche dans les prochains mois ?

Ce dimanche 27 août, après François Hollande, Ségolène Royal, Bertrand Delanoë ou Arnaud Montebourg, Boris Vallaud était l’invité d’honneur de la 45e Fête de la Rose à Frangy-en-Bresse. De quoi confirmer qu’il est l’une des figures montantes de la gauche, et qu'il faudra compter sur lui à l'avenir pour incarner le socialisme. Elu député Nouvelle Gauche (nouveau nom du groupe socialiste) des Landes en juin dernier, dans l'ancienne circonscription d'Henri Emmanuelli, il incarne depuis l'opposition à Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale.

En effet, le porte-parole du groupe dirigé par Olivier Faure et membre de la Commission des Affaires sociales a été l'un des cinq députés Nouvelle Gauche à ne pas voter la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe. Il a également refusé de voter la loi d’habilitation permettant au gouvernement de réformer le code du travail par ordonnances. En commission, il s'est illustré en proposant de nombreux amendements à ce projet de loi d'habilitation.

Lire aussi

Ancien camarade de classe d'Emmanuel Macron

Ce proche d'Arnaud Montebourg est diplômé de diplômé de Sciences Po Paris, où il a rencontré sa femme, l’ex-ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, et de l’ENA, où il était dans la même promotion qu’Emmanuel Macron. Depuis, Boris Vallaud gravite dans les sphères socialistes. Il a été le bras droit d'Arnaud Montebourg lorsque celui-ci était ministre de l'Economie, et a dirigé les services du conseil départemental de Saône-et-Loire quand le défenseur du "Made in France" en était le président. Boris Vallaud a également été secrétaire général adjoint de l'Elysée, où il a succédé à Emmanuel Macron, de novembre 2014 à décembre 2016.

Dimanche à Frangy-en-Bresse, le député de 42 ans, qui ne s'est encarté que l'an passé au PS, a montré que les socialistes pouvaient compter sur lui pour reconstruire le parti et organiser la reconquête. "Ça a été difficile, pendant ces élections, d'être de gauche. Mais nous ne liquidons rien, nous ne cherchons pas à nous décrasser de ce que nous sommes", a-t-il affirmé à la tribune. A la fin de cette journée en Bourgogne, Arnaud Montebourg n'a pas tari d'éloges au sujet de son ancien collaborateur, sur qui il compte pour redresser le parti : "Il va faire des étincelles, vous allez voir. Il est meilleur que Macron."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent