Remaniement : qui est Cédric O, le nouveau secrétaire d'Etat au Numérique ?

Remaniement : qui est Cédric O, le nouveau secrétaire d'Etat au Numérique ?
Politique

REMANIEMENT MINISTÉRIEL - Cédric O, conseiller du chef de l'Etat pour le numérique, est devenu ce dimanche secrétaire d'Etat au Numérique.

Pour remplacer Mounir Mahjoubi, parti conquérir la mairie de Paris, Emmanuel Macron a décidé de faire confiance à l'un de ses plus fidèles conseillers. Cédric O a été nommé dimanche soir secrétaire d'Etat au Numérique. "Cette nomination est une forme de continuité de l'action menée depuis 2017 puisque je suivais les dossiers du numérique à l'Elysée", a réagi Cédric 0 auprès de l'AFP. 

S'il est inconnu du grand public, cet homme de 37 ans gravite depuis plusieurs années en politique. Lors de la primaire socialiste en 2006, il conseillait le candidat Dominique Strauss-Kahn. C'est là qu'il rencontre ceux qui, des années plus tard, travailleront pour Emmanuel Macron : Ismaël Emelien et encore Benjamin Griveaux.

"Renforcer encore l'attractivité de la FrenchTech"

Après l'échec de DSK, ce Lyonnais diplômé de HEC rejoint Pierre Moscovici. Il devient son conseiller parlementaire en 2010. Puis ce sera le ministère de l'Economie, toujours aux côtés de Pierre Moscovici. Son poste ? Conseiller en charge des restructurations industrielles et des relations avec les élus et les acteurs économiques.

Le ministre en route pour Bruxelles, Cédric O part dans le privé. Ce sera chez Safran, durant trois ans, où il est chargé de mission puis responsable de production. En 2017, il revient en politique pour participer à la campagne d'Emmanuel Macron. Il devient le trésorier d’En marche ! et participe même à la commission d’investiture chargée de désigner les candidats du mouvement pour les législatives. Au poste de conseiller à l'Elysée, ce fils d'un cadre coréen suivait jusqu'à présent tous les dossiers portés par l'ex-secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi, 34 ans, qui a quitté le gouvernement après avoir exprimé ses ambitions municipales à Paris.

Lire aussi

Pour Cédric O, l'une des priorités sera de "renforcer encore l'attractivité de la FrenchTech (l'écosystème des start-up françaises, ndlr), qui obtient des résultats qu'il faut cultiver et amplifier". Parmi les autres chantiers, figurent la lutte contre la fracture numérique, "un sujet qui revient fort dans la crise des Gilets jaunes" alors que "13 millions de Français sont plus ou moins éloignés du numérique", selon lui. Parallèlement, il faut continuer à "promouvoir la numérisation des services publics".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent