Alain Soral, "Arabisme et Francité" : qui est David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen ?

Alain Soral, "Arabisme et Francité" : qui est David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen ?
Politique

MLP2017 - Sans surprise, il vient d'être nommé ce samedi directeur de campagne de Marine Le Pen. Mais qui est David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, arrivé au FN aux côtés d'Alain Soral ?

Marine Le Pen commence à distribuer les cartes pour son équipe de campagne. Et c'est donc bien le sénateur-maire de Fréjus David Rachline qui va y tenir le rôle de directeur de campagne. Il vient d'être officiellement nommé ce samedi 17 septembre, à l'occasion des "Estivales de Marine Le Pen" à Fréjus. "C'est un homme qui symbolise la jeunesse, le travail, le mérite, la fidélité et il faut bien le dire, le succès", a résumé Marine Le Pen sur France Bleu Provence.

David Rachline, 28 ans, plus jeune sénateur de l'histoire, a un parcours bien marqué à l'extrême droite. Militant au Front national dès l'âge de 15 ans, il participe activement à la chasse aux parrainages de la campagne présidentielle de 2007 aux côtés d'un certain... Alain Soral. C'est Streetpress qui revient sur cette "amitié". Le site d'info rappelle qu'en 2009, dans une tribune, Rachline se présentait comme un "ancien membre d’Egalité et Réconciliation", le groupuscule fondé par Soral.

Lire aussi

    David Rachline : "Nous allons défendre ses convictions"

    En vidéo

    David Rachline nommé directeur de campagne de Marine Le Pen : "Nous allons défendre ses convictions"

    Banlieue, immigration et nationalisme

    Depuis qu'il a progressé dans la hiérarchie du FN, Rachline se refuse de commenter ses années-jeunesse. Dans les années 2000, Rachline est membre d'"Arabisme et Francité", un cercle ayant pour but d'"insuffler des idées nationalistes chez les Français musulmans", poursuit Streetpress. Cet attrait pour les banlieues, la jeunesse issue de l'immigration, il le partage avec Soral. Des idées qui séduisent le président-fondateur du FN.

    Maire de Fréjus, il s'est illustré sur les thèmes porteurs du FN : interdiction du burkini, tentative de démolition de la mosquée de la ville, crèche de Noël dans la mairie, baisse des subventions aux associations... Alors qu'il siège au Conseil régional de PACA, en 2010, il s'oppose à un projet de mémorial de la Shoah au Camp des Milles. Et se dit un "modéré" au FN.

    Passé sous silence

    Le passage d'Alain Soral au FN est un sujet absolument tabou au parti. Pourtant, sans cet antisémite notoire, Rachline n'aurait jamais pris une telle importance au Front national.

    Le choisir comme directeur de campagne n'est pas anodin. Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen devraient également se voir attribuer des responsabilités pour la campagne présidentielle. Une façon pour Marine Le Pen de fédérer un maximum de sensibilités de l'extrême droite française derrière elle.

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent