Qui est Denis Baupin, le député écolo accusé de harcèlement sexuel ?

Qui est Denis Baupin, le député écolo accusé de harcèlement sexuel ?
Politique

PORTRAIT – Des témoignages d'élues et de collaboratrices publiés lundi par Mediapart et France Inter accusent Denis Baupin, désormais ex-vice-président de l'Assemblée nationale, de harcèlement, voire d'agressions à caractère sexuel. Voici ce que l'on sait de cet élu connu notamment pour sa politique des transports "anti-voitures" sous l'ère Delanoë, à Paris.

Pour ceux qui le connaissent, Denis Baupin, gravement mis en cause lundi par des témoignages l'accusant de harcèlement sexuel, est l'homme de toutes les expertises. Energie, réchauffement climatique, transports, cet ancien ingénieur issu de l'Ecole centrale de Paris, âgé de 53 ans, militant de longue date chez les Verts, marié à la ministre écolo Emmanuelle Cosse depuis juin 2015, est de tous les dossiers techniques.

Monsieur "anti-bagnoles"

Pour les Parisiens, cet ancien conseiller de Dominique Voynet est surtout celui qui a orchestré, de 2001 à 2012, le changement de braquet radical de la politique des transports dans la capitale, sous l'ère de Bertrand Delanoë : couloirs dédiés aux bus, réduction de l'espace réservé aux voitures, développement des voies cyclables, jusqu'à la mise en place du service de partage Vélib' qui a conquis plusieurs centaines de milliers d'abonnés à Paris. 

Il a aussi, comme adjoint à l'Environnement, planché sur le plan Climat de la capitale, visant à réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020, et mis en place l'Agence parisienne du climat, qui délivre aux particuliers des conseils pratiques pour améliorer l'efficacité énergétique de leur habitation.

Expert en transition énergétique

Denis Baupin a quitté l'exécutif parisien après les législatives de 2012, lors desquelles il a été élu député de la 10e circonscription de Paris, devenant à cette occasion le vice-président de l'Assemblée nationale, une consécration, aux côtés de la présidence du socialiste Claude Bartolone. Comme parlementaire, on le retrouvera sur ses sujets de prédilection, cultivant sa réputation d'homme de dossiers, en particulier celui de la transition énergétique à l'occasion du projet de loi débattu entre 2014 et 2015, ou encore sur l'épineux dossier de l'abandon du nucléaire, revendiqué par les écologistes.

Politiquement, Denis Baupin, qui a annoncé en avril qu'il quittait EELV pour des raisons de "désaccord stratégique" , se situe plutôt à "l'aile droite" du mouvement écologiste, ayant soutenu notamment la participation de ministres écologistes au gouvernement Valls lorsque la direction de ce parti (située plus à gauche, dans la lignée de Cécile Duflot) désapprouvait les nominations de Jean-Vincent Placé, de Barbara Pompili et d'Emmanuelle Cosse lors du dernier remaniement. Dans un chat accordé aux lecteurs de metronews lors des municipales de 2008 à Paris, auxquelles il était candidat, il s'était défini ainsi : "Je suis un pragmatique qui a des convictions".

A LIRE AUSSI
>> Affaire Denis Baupin : les politiques indignés (sauf Gilbert Collard)

>> Denis Baupin, vice-président de l'Assemblée, accusé d'agressions sexuelles par des élues

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter