Loi asile et immigration : qui est Jean-Michel Clément, premier "frondeur" de la majorité de Macron ?

DirectLCI
FRONDEUR - Jean-Michel Clément a quitté le groupe LREM à l'Assemblée nationale après avoir voté contre le projet de loi asile-immigration. Député de la Vienne, il a longtemps fait partie des rangs du Parti socialiste.

Jean-Michel Clément a demandé sa mise en congés de LaRem. Dimanche 23 avril, les députés examinaient le projet de loi asile-immigration. Au sein des LREM, la consigne collective était de voter pour.  Mais l'élu de la Vienne a été le seul de sa majorité à s'y opposer. Le même jour, Jean-Michel Clément annonçait quitter le parti présidé par Richard Ferrand à l'Assemblée nationale "pour des raisons personnelles bien connues de tous". 


Député de la Vienne depuis 2007, Jean-Michel Clément est issu des rangs socialistes. Âgé de 63 ans, il adhère au PS en 1968 à la section d’Availles-Limouzine qu'il quitte en 2017. Après des mandats de vice-président du Syndicat Intercommunal d’électricité du département de la Vienne et de maire de Mauprévoir, il se consacre dès 2014 exclusivement à son mandat parlementaire alors qu'il est membre de la Commission des lois. 

Ces derniers jours, Jean-Michel Clément était monté au créneau pour répondre aux propos de la députée Aurore Bergé qui dénonçait la "surexposition médiatique de quelques personnes",  à savoir les frondeurs de la majorité. "L'immaturité érigée en porte parolat. C'est pas l'aurore, c'est le crépuscule", tweetait-il samedi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter