Qui est l'immunologue Alain Fischer nommé "monsieur vaccin" du gouvernement ?

Alain Fischer, le 3 décembre 2020

COVID-19 - Le professeur d'immunologie Alain Fischer présidera le conseil d'orientation chargé de mener à bien la stratégie de vaccination du gouvernement. C'est notamment sur ses recommandations qu'Agnès Buzyn avait considérablement augmenté le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants en 2018.

Les Français ont pu mettre un visage sur le nouveau "monsieur vaccin" du gouvernement. Ce jeudi lors du point presse hebdomadaire de l'exécutif consacré à la stratégie vaccinale, le professeur d'immunologie Alain Fischer est venu exposer le processus de sélection et d'évaluation des vaccins contre le Covid-19, avant d'être présenté par le Premier ministre comme celui qui sera chargé de mener à bien la stratégie vaccinale du gouvernement.

"Auprès du ministre des solidarités et de la santé, sera créé un conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, chargé d’appuyer le Gouvernement dans les choix qu’il sera conduit à faire en la matière. (...) J’ai demandé au professeur Alain Fischer de présider ce conseil d’orientation", a déclaré Jean Castex.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Agé de 71 ans, Alain Fischer est un professeur d'immunologie pédiatrique connu pour ses travaux sur les bébés bulles (enfants aux défenses immunitaires faibles ou inexistantes, obligés d'être placés dans une bulle). Ses travaux "considérables sur la thérapie génique" lui ont valu en 2015 d'être lauréat de la plus prestigieuse récompense scientifique nippone, le Japan Prize. Permettant de combattre une lacune rare, le déficit immunitaire combiné sévère (DICS), "la thérapie génique est un des traitements les plus avancés et révolutionnaires du XXIe siècle pour les maladies génétiques et réfractaires", avait salué le comité de scientifiques japonais. Il a également été récompensé du Prix Sanofi/Pasteur en 2013, du Prix Descartes de la Communauté européenne en 2005, et a été fait Chevalier dans l’Ordre national du mérite.

Chef de l'unité "Immunologie et hématologie pédiatriques" de l'hôpital Necker de 1996 à 2012, Alain Fischer est depuis 2011 membre titulaire de l'Académie nationale de médecine et titulaire de la chaire de médecine expérimentale au Collège de France depuis 2014.

Il a l'oreille du Président

En 2016, Alain Fischer a été chargé par l'ex-ministre de la Santé Marisol Touraine de mener une concertation citoyenne sur la vaccination. A l'issue, les conclusions préconisaient de rendre gratuits et "obligatoires" onze vaccins pour les enfants de moins de deux ans, d'abord de façon temporaire pour restaurer la confiance des Français en les vaccins. Une mesure qui a finalement été mise en œuvre par Agnès Buzyn au début du quinquennat d'Emmanuel Macron. Le 1er janvier 2018, le nombre de vaccins obligatoires pour les jeunes enfants est passé de 3 (diphtérie, tétanos, poliomyélite) à 11.

Lire aussi

En 2011, Alain Fisher faisait partie de l'équipe de campagne de Martine Aubry pour la primaire socialiste, chargé de son programme de santé. Entre les deux tours de la présidentielle 2017, il avait signé un appel à voter pour Emmanuel Macron. Les 171 médecins signataires fustigeaient "la haine de l'autre" portée par Marine Le Pen et le Front National.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La crise des sous-marins au menu d'un Conseil de défense à l'Elysée

"On est ici comme des mendiants, en train de vous supplier" : Macron interpellé durant son discours sur les Harkis

Sous-marins : le contrat américain meilleur que le français ?

EN DIRECT - Covid-19 : l'épidémie désormais plus meurtrière que la grippe espagnole aux Etats-Unis

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.