Radicalisation : à quand l'électrochoc ?

Radicalisation : à quand l'électrochoc ?

L'ÉDITO - Dans le pays, l'efficacité du dispositif de sécurité suscite l'inquiétude. En effet, dans la police, une quinzaine de personnes seraient encore radicalisées.

Édouard Philippe a réagi à la suite de la tragédie qui s'est produite à la préfecture de police de Paris. En effet, celle-ci a été un électrochoc aussi bien pour la police que pour l'ensemble du pays. Le Premier ministre a même reconnu qu'il y a un problème. Le dispositif de sécurité n'a pas fonctionné et le salafisme est devenu banal. D'ailleurs, selon les chiffres, une quinzaine de personnes seraient encore radicalisées dans les rangs de la police.
Ce dimanche 6 octobre 2019, Olivier Mazerolle, dans sa chronique "L'édito", nous parle de la radicalisation qui est un électrochoc pour la police et l'ensemble du pays. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 06/10/2019 présentée par Christophe Moulin, sur LCI.

Toute l'info sur

Les Matins LCI - Week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.