Radicalisation : à quand l'électrochoc ?

Radicalisation : à quand l'électrochoc ?
Politique

L'ÉDITO - Dans le pays, l'efficacité du dispositif de sécurité suscite l'inquiétude. En effet, dans la police, une quinzaine de personnes seraient encore radicalisées.

Toute l'info sur

La Matinale du week-end

Édouard Philippe a réagi à la suite de la tragédie qui s'est produite à la préfecture de police de Paris. En effet, celle-ci a été un électrochoc aussi bien pour la police que pour l'ensemble du pays. Le Premier ministre a même reconnu qu'il y a un problème. Le dispositif de sécurité n'a pas fonctionné et le salafisme est devenu banal. D'ailleurs, selon les chiffres, une quinzaine de personnes seraient encore radicalisées dans les rangs de la police.
Ce dimanche 6 octobre 2019, Olivier Mazerolle, dans sa chronique "L'édito", nous parle de la radicalisation qui est un électrochoc pour la police et l'ensemble du pays. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 06/10/2019 présentée par Christophe Moulin, sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le patronat accède à certaines demandes des syndicats sur le télétravail

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Infox : non, la réforme des retraites n'a pas été adoptée !

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent