Les services publics "face à la radicalisation" : un rapport dévoilé mercredi

Politique
ISLAMISME - Ce mercredi matin est présenté à l'Assemblée nationale un rapport sur "les services publics face à la radicalisation". Porté par les députés Eric Poulliat et Eric Diard, il est le résultat d'une cinquantaine d'auditions sur huit mois.

Depuis novembre dernier, ils ont pour mission d'observer "les services publics face à la radicalisation". Ce mercredi 26 juin, le député de Gironde Eric Poulliat (LaREM) et celui des Bouches-du-Rhône Eric Diard (LR) vont présenter à l'Assemblée nationale leurs conclusions sur la place du fait religieux aussi bien dans les écoles que dans les rangs de l’armée ou au sein des hôpitaux.

Huit mois et 52 entretiens

Pendant huit mois, les deux élus ont passé sous leur loupe le service public. Une mission d'information réalisée par le biais de 52 entretiens à huis-clos, notamment avec des représentants du personnel, des chargés des ressources humaines et des "consultants spécialisés". Certains de nos confrères, qui ont pu l’avoir entre les mains, dévoilent quelques constats. 


Résultat : les députés indiquent découvrir un phénomène "marginal", selon nos confrères du Parisien. Sauf pour un secteur particulier, celui du transport, comme la RATP, la SNCF mais aussi les Aéroports de Paris, qui est selon les conclusions d’Eric Diard cité par nos confrères, "très impacté" par le fait religieux. La semaine dernière, Le Point était plus alarmiste, en relatant qu’il y avait une "faille dans l’arsenal législatif". Enfin, du côté d’Europe 1, on relate que la "situation se dégrade" dans le domaine du sport amateur. 112 pages dont les révélations tombent au compte-gouttes, et qui seront à découvrir dans leur intégralité ce mercredi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter