Ramadan : Alain Juppé ne portera finalement pas plainte pour le faux tweet publié en son nom

Politique

POLITIQUE - Le maire LR de Bordeaux ne portera finalement pas plainte contre l'auteur d'un faux tweet publié en son nom dans la nuit de dimanche à lundi 6 juin. Invité au micro de France Info ce mercredi, Benoist Apparu, député Les Républicains de la Marne et soutien d'Alain Juppé à la primaire de droite, a assuré qu'il n'y aurait aucune suite.

"Je vous confirme que je suis toujours catholique, même si je ne suis pas très pratiquant !" Alain Juppé avait annoncé le 7 juin sur son compte Twitter avoir déposé une plainte à la suite de la publication "d’un faux tweet" le disant musulman.

Invité au micro de France Info ce mercredi, Benoist Apparu, député Les Républicains de la Marne et soutien d'Alain Juppé à la primaire de droite, a assuré qu'il n'en serait rien. "Il n'y aura évidemment pas de plainte", a-t-il affirmé. "Ca va s'arrêter". Et de préciser : "On ne peut pas jouer avec l'image d'un homme politique. Il y a eu une réaction qui est de dire 'Ras le bol on porte plainte'. Le jeune s'est excusé, il n'y aura évidemment pas de suite. Mais à un moment, il faut quand même rappeler, notamment en campagne électorale, qu'on ne peut pas dire tout et n'importe quoi et notamment de gros mensonges sur un homme politique".

"Que la paix d'Allah soit sur vous"

Dans la nuit de dimanche à lundi 6 juin, à l’occasion du premier jour de jeûne des musulmans, un message souhaitant un "bon ramadan à tous (ses) frères et sœurs en islam" a été publié sur le compte Twitter officiel du maire LR de Bordeaux. "Que la paix d'Allah soit sur vous", ajoutait le message. Une fausse déclaration retweetée 110 fois et aimée par 90 internautes, dont un jeune de 17 ans surnommé "Candide" qui officie sous le nom d'utilisateur @_C_D_A est l’auteur. Le faux tweet a depuis été supprimé, mais une capture écran continue de circuler. 
 

"Candide" surpris par la plainte du maire LR

Contacté par  Buzzfeed , l'adolescent de 17 ans qui cherchait à "s'amuser du cliché selon lequel Alain Juppé serait très islamophile selon l’extrême droite", s'est dit surpris par la plainte du maire de Bordeaux. "Il n’a même pas essayé de régler le problème à l’amiable alors même que je suis en train d’essayer de le faire avec mes amis dans son mouvement", s'est-il étonné. De nombreux internautes ont apporté leur soutien à "Candide" grâce au hashtag #FreeCandide. 

Cette affaire de piratage n'est pas sans rappeler celle qui concerna récemment le compte Twitter du ministre de l'Intérieur. Le 16 mai dernier, Bernard Cazeneuve est devenu la risée du web en  aimant un tweet de "Capital Punishment" , un compte Twitter qui se définit comme "le plus discret groupe d'adeptes de la fessée de Londres". Alertée par l'agitation provoquée sur le réseau social, l'attachée de presse du ministre, Clara Paul Zamour, a tenu à rappeler que le locataire de la place Beauvau ne gérait pas lui-même son compte Twitter et ne pouvait donc être à l'origine de ce "fail". Le ministère avait également confié à metronews qu'une enquête interne avait été ouverte pour faire la lumière sur cette drôle d'affaire.

A LIRE AUSSI
>>  Bordeaux : quand Hollande et Juppé s'envoient des piques à la Cité du Vin
>>  4 ans de Hollande à l'Elysée : le "happy birthday" grinçant de Juppé en vidéo

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter