Raquel Garrido quitterait la vie politique : "Elle est et reste mon amie", commente Mélenchon

Raquel Garrido quitterait la vie politique : "Elle est et reste mon amie", commente Mélenchon

DEPART - Selon BFMTV, Raquel Garrido, proche de Jean-Luc Mélenchon, va démissionner de La France insoumise et se retirer de la vie politique. Sans confirmer, Jean-Luc Mélenchon a réagi en indiquant qu'elle restait "son amie" et accusé "les journalistes", seuls responsables selon lui des multiples polémiques qu'elle a suscitées.

Raquel Garrido, militante insoumise et chroniqueuse sur C8, sur le départ. Selon un journaliste de BFMTV, cette proche de Jean-Luc Mélenchon a choisi de quitter La France insoumise et de se retirer de la vie politique. "Son comportement et les polémiques étaient devenues insoutenables", a indiqué un proche du leader des Insoumis, cité par le journaliste. 

Dans la foulée, Jean-Luc Mélenchon n'a ni démenti ni infirmé l'information, publiant toutefois sur Twitter un message de soutien à la chroniqueuse qui ressemble fort à un hommage : "Raquel est et reste mon amie. Elle n'a commis aucune faute", a déclaré Jean-Luc Mélenchon. Avant de s'en prendre encore une fois aux "journalistes" qui, "seuls", "ont cherché à tout pourrir par leurs fausses polémiques. Avec tout mon mépris".

Sollicités par LCI, ni Alexis Corbière, son compagnon, et lieutenant de Jean-Luc Mélenchon, ni Raquel Garrido elle-même n'avaient confirmé le départ de la militante vendredi en début d'après-midi.


Selon Le Figaro, l'annonce officielle devrait être faite dimanche dans le cadre de l'émission "Terriens du dimanche", sur C8, enregistrée ce jeudi et où elle tient une chronique. Selon le site du journal, l'avocate devrait expliquer qu'on lui a demandé de faire le choix entre la politique et son activité télévisuelle.

Polémiques en série

Raquel Garrido s'était illustrée ces dernières semaines à travers une série de polémiques. Le Canard enchaîné avait publié le 11 octobre un article selon lequel l'intéressée, avocate de profession, n'avait pas déclaré ses revenus à l'Urssaf en 2016. La semaine précédente, l'hebdo satirique avait déjà pointé "une dette de cotisation et de contribution aux droits de plaidoirie" d'un montant de 32.215 euros. 


L'Insoumise avait répliqué au Canard enchaîné à travers une surprenante interview sur le Snapchat du chroniqueur Jeremstar. Elle avait notamment invoqué le manque de temps pour faire ses déclarations, pour cause de campagne présidentielle. 

Après l'effondrement d'une barrière lors d'un match Amiens-Lille, fin septembre, qui avait fait une trentaine de blessés dont cinq grièvement, son tweet comparant à chaud les moyens financiers des matches Amiens-Lille et PSG-Bordeaux, auquel elle assistait, avait suscité l'indignation sur les réseaux sociaux (voir la vidéo ci-dessus). 

En vidéo

Match Amiens-Lille : le tweet polémique de Raquel Garrido

Dans un autre registre, Raquel Garrido avait fait parler d'elle en se faisant accréditer à une conférence de presse du Premier ministre Edouard Philippe, (voir la vidéo ci-dessus) se présentant comme chroniqueuse télé tout en combattant le projet du gouvernement en tant que militante insoumise. 

En vidéo

L'insoumise Raquel Garrido interroge Edoaurd Philippe lors d'une conférence de presse

Jusqu'ici, les responsables de LFI avaient apporté officiellement leur soutien à la responsable de leur mouvement. "Ce qui compte, c’est d’avoir une des nôtres au coeur du système pour pouvoir le perturber", assurait cet été la porte-parole du parti, Sophia Chikirou, à propos de son passage à la télé. Jean-Luc Mélenchon lui-même avait jugé que Raquel Garrido attisait "la hargne de la caste" en raison de son "talent" et de sa "culture".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Plus d'articles

Sur le même sujet