Rave-party polémique : Marlène Schiappa se rend dans la Nièvre

Schiappa en visite dans la Nièvre
Politique

FAIRE RESPECTER LES GESTES BARRIÈRES - La ministre déléguée à la Citoyenneté s'est rendue dans la Nièvre, lundi 13 juillet, après la rave-party qui a réuni des milliers de personnes, accentuant les risques de recrudescence du nombre de personnes contaminées.

Marlène Schiappa se rendra dans la Nièvre après la rave-party clandestine. La ministètre déléguée à la Citoyenneté viendra "rappeler l'importance du respect des gestes barrières" en plein cœur de pandémie de coronavirus, rapporte son entourage à LCI. Deux mois après le déconfinement, plusieurs clusters ont fait leur apparition dans le pays, notamment en Mayenne et dans l'Oise, poussant les autorités à appeler à la vigilance. 

En effet, depuis la soirée du 13 juillet, une fête clandestine réunit des milliers de personnes à Saint-Parize-le-Châtel. Un rassemblement qui a suscité l'inquiétude des autorités. La rave-party devait à l'origine se terminer ce mardi. Dépêchée sur place, Marlène Schiappa a rappelé auprès de la presse l'importance de "respecter les distanciations sociales". "Le port du masque, ce n'est pas encore un réflexe partout, pour tout le monde. Il faut être solidaires [...] et rappeler à quel point il protège les autres." Marlène Schiappa a assuré que ce rassemblement s'était déroulé "sans que les services de l'Etat ne soient prévenus".

Marlène Schiappa a publié des photos de son intervention, accompagnées du message suivant : "À Saint-Parize-Le-Chatel pour remercier les services de l’Etat et toutes celles & ceux qui s’engagent pour préserver notre santé. Gendarmes, pompiers, jeunes volontaires, ont distribué 3.000 masques et 6.000 bons de dépistage gratuits. Le virus est là, protégez-vous !"

Lire aussi

Quelles mesures ont été entreprises pour protéger les teufeurs ? Près de 20.000 masques ont été distribués aux participants de la rave party, ainsi que du gel hydroalcoolique. Une distribution assurée par les agents de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté. Ils sont appuyés dans cette tâche par des bénévoles de la Croix-Rouge mais aussi des membres de l'association Techno+, chargée de la prévention des risques sur ce type de manifestation, détaille le communiqué de la préfecture de la Nièvre. L'utilisation de l'application Stop Covid est également recommandée et des bons pour réaliser des dépistages seront mis à disposition.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Ce lundi soir, les quelques 5000 raveurs ont prématurément plié bagage. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent