Petits commerces : Bruno Le Maire demande aux bailleurs de renoncer au loyer de novembre

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire

APPEL À LA SOLIDARITÉ - Le ministre de l'Economie a exhorté "tous les bailleurs" à renoncer à leurs loyers de novembre en soutien aux commerces, de nouveau en en grande difficulté économique à cause du reconfinement.

"Renoncez à votre loyer de novembre !" C'est un appel à l'aide qu'a transmis Bruno Le Maire, lundi 9 novembre. Le ministre de l'Economie, invité de BFMTV, a lancé un appel aux bailleurs des commerçants français pour qu'ils fassent un geste de solidarité en cette période de crise économique à cause de la pandémie de Covid-19. 

"Je demande aux grandes foncières de renoncer à leur loyer du mois de novembre et je demande même aux petits bailleurs qui se posent la question : est-ce qu'il vaut mieux chercher à tout prix à récupérer le loyer d'un commerçant qui de toute façon ne s'en sort pas [...] ou alors est-ce qu'il ne vaut pas mieux faire ce geste ?" a questionné le patron de Bercy chez nos confrères.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

"Ils ne peuvent pas payer"

Le ministre de l'Economie assure à ces derniers que l'Etat prendra 30% à sa charge par le biais d'un crédit d'impôt. Une initiative que pourrait être revue à la hausse si les bailleurs le demande. 

"Cela peut être davantage, nous regarderons. Ouvrons les discussions. Si on me dit que 30% ce n'est pas assez [...], je suis prêt à aller plus loin", a affirmé le patron de Bercy. "Vous avez des dizaines de milliers de commerces qui ne s'en sortent pas. Ils ne peuvent pas payer leur loyer, ils ne vont pas y arriver".

Bruno Le Maire a néanmoins écarté toute contrainte que pourrait imposer l'Etat aux bailleurs, "la solidarité ça ne passe pas simplement par des obligations [...] c'est aussi le geste qui est fait et qui est encouragé par l'Etat". 

Lire aussi

La crainte d'un mois de novembre catastrophique

Le ministre a également garanti que ce dispositif "concernera tous les secteurs, sans aucune exception pour tous les commerces fermés"

Inscrit au budget 2021, ce crédit d'impôt de 30% permet aux entreprises de moins de 250 salariés fermées en raison du confinement, ou appartenant aux secteurs du tourisme et connexes, d'économiser un mois de loyer sur trois pour la période d'octobre à décembre. 

Le confinement étant instauré depuis fin octobre, ce mois de novembre pénalise fortement les petits commerces et ce, à quelques semaines des fêtes de fin d'année. Déjà perturbées par les manifestations des Gilets jaunes en 2018 puis par les grèves des transports en 2019, ces fêtes sont particulièrement attendues par les commerçants cette année.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.