Reconfinement : Emmanuel Macron promet une aide aux entreprises "quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : Emmanuel Macron promet une aide aux entreprises "quoi qu'il en coûte"

ÉCONOMIE - "Quoi qu'il en coûte", le président de la République a prévu de tout mettre en œuvre pour sauver l'économie du pays. Notamment via un "plan spécial" dédié aux travailleurs indépendants, aux commerçants, aux TPE et aux PME.

A partir de vendredi, les bars, les restaurants et les "commerces non essentiels" fermeront leurs portes. Mais pas question d'abandonner ces entreprises déjà fortement touchées par la crise, a prévenu le président de la République. "Quoi qu'il en coûte cette réponse économique parmi les plus protectrices se poursuivra", a en effet indiqué ce mercredi Emmanuel Macron lors de son allocution. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Lire aussi

"Elle sera même plus importante qu’en mars, pour nos petites entreprises fermées administrativement avec la prise en charge jusqu’à 10.000 euros par mois de leur perte en chiffre d’affaires", a précisé le chef de l'Etat. 

"Ce que nous a dit Emmanuel Macron, ça existe déjà. Le fonds de solidarité qui monte à 10.000 euros ça existe déjà. Pour le moment, rien de nouveau malheureusement pour les entreprises qui vont être fortement impactées", a réagi François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) auprès de l'AFP, quelques minutes après la prise de parole du Président.

Un arsenal d'aides qui devrait être précisé jeudi

Le chef de l'Etat a également annoncé "des mesures de trésorerie pour les charges, les loyers des prochaines semaines" et assuré que "les salariés et les employeurs qui ne peuvent pas travailler continueront quant à eux à bénéficier du chômage partiel".

Emmanuel Macron souhaite également que le gouvernement accompagne les artisans, les très petites entreprises et les PME qui "entreprendront des démarches de numérisation" pour se moderniser et faire face à la crise sanitaire. L'arsenal des aides allouées aux entreprises devrait être précisé ce jeudi par le gouvernement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : en Allemagne, des restrictions jusqu'au printemps ?

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Producteur de musique tabassé : retour sur la chronologie des faits

Lire et commenter