Référendum grec : "Si c'est le non, on est dans une forme d'inconnu", affirme Hollande

DirectLCI
A trois jours du référendum grec instauré par Alexis Tsipras pour protester contre les exigences des créanciers, François Hollande s'est exprimé sur les deux scénarii envisagés. "Si c'est le oui, la négociation s'engage et l'accord sera rapidement conclu. Si c'est le non, on est dans une forme d'inconnu... C'est aux Grecs de répondre" a-t-il déclaré.

Plus d'articles