Réforme des retraites : "Certaines parties du projet" pourraient voir le jour avant 2022, selon Gabriel Attal

Réforme des retraites : "Certaines parties du projet" pourraient voir le jour avant 2022, selon Gabriel Attal

RÉFORME - Le porte-parole du gouvernement n'a pas exclu que "certaines parties" de la réforme des retraites puissent être mises en œuvre avant l'élection présidentielle. Mais à ce jour, "les conditions ne sont pas réunies", selon Gabriel Attal.

Quel avenir pour la réforme des retraites ? Au cœur du débat public et des tensions avant la crise du Covid-19, suspendue au moment du premier confinement puis remise sur la table ces derniers mois, la réforme des retraites n'en finit plus de faire parler d'elle. À tel point qu'elle pourrait finalement, en partie, voir le jour avant avril 2022 et la prochaine élection présidentielle. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, au cours d'un débat à la Fête de l'Humanité.

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Invité par le secrétaire général de la CGT à confirmer que le projet de réforme des retraites ne "serait pas mis en œuvre d'ici à la fin du quinquennat", Gabriel Attal a refusé d'aller dans le sens de Philippe Martinez. "Je ne vous confirme rien du tout", lui a-t-il rétorqué. Si le président de la République Emmanuel Macron a acté "que le projet, vu le temps qu'il reste d'ici à la fin du quinquennat, ne pourrait pas être repris en l'état de 2019", il est cependant "possible qu'il y ait, sur certaines parties du projet, des mesures qui soient prises d'ici à la fin du quinquennat", et ce à plusieurs "conditions", a-t-il affirmé.

"Je ne peux pas vous dire que les conditions ne seront pas remplies d'ici à la fin du quinquennat"

Parmi elles, "la maîtrise de l'épidémie sur le long terme", "la reprise de l'économie sur un temps confirmé" ou encore "la question de l'unité de notre pays dans ce contexte", a détaillé Gabriel Attal. Mais aujourd'hui, "ces conditions ne sont pas réunies", a poursuivi le porte-parole du gouvernement, à l'instar de ce qu'avait déclaré le Premier ministre Jean Castex cette semaine, en marge d'un séminaire gouvernemental. Pour autant, "je ne peux pas vous dire qu'elles ne le seront pas d'ici à la fin du quinquennat", a conclu Gabriel Attal. Vendredi, le président de la République avait affirmé que la réforme des retraites serait remise au goût du jour "quand on tombera les masques".

Lire aussi

Lors de la Fête de l'Humanité, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), Gabriel Attal et Philippe Martinez ont débattu pendant une heure et demie, le premier souvent sous les huées du public, mais de manière courtoise, balayant les sujets d'actualité : politique industrielle, plan de relance, réforme de l'assurance chômage, hausse des salaires... Le secrétaire général de la CGT a conclu les débats en appelant chacun à manifester le 1er octobre pour les retraites et le 5 octobre pour la journée de mobilisation intersyndicale pour les salaires et l'emploi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Ségolène Royal échoue à se faire élire au Sénat

Les filles de Barbès

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.