Retraites : Emmanuel Macron a-t-il vraiment dit vouloir mettre en place un système par capitalisation ?

C'est à Rodez que le président de la République a prononcé ces mots.
Politique

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE – Dans un court extrait vidéo relayée sur Facebook, le président de la République explique en quelques mots qu'il veut mettre en place un système de retraite par capitalisation, ajoutant : "et après je dirai à chacun débrouillez-vous". Ces images sont-elles vraies ? S'agit-il d'un montage ?

La présentation officielle du projet de réforme des retraites a permis d'y voir plus clair sur les intentions du gouvernement. Fin des régimes spéciaux, instauration d'un système dit "universel", mise en place d'un âge pivot… Le fonctionnement du système par répartition ne semble pas remis en cause, mais une vidéo laisse pourtant planer le doute. Dans ce court passage, mis en ligne par un internaute sur Facebook, on observe Emmanuel Macron au milieu d'une foule, micro en main.

La légende indique qu'il s'agit d'un "résumé en 18 secondes du projet des retraites par Macron". Voici précisément les mots prononcés par le chef de l'État : " Qu’est-ce que je vais faire ? Je vais créer un système par capitalisation, c’est-à-dire que la retraite unique ça sera une retraite de base unique qu’on peut garantir par la solidarité et le travail collectif et après je dirai à chacun débrouillez-vous pour vous vous faire la retraite si vous voulez avoir une bonne retraite."

Des vraies paroles, mais rapportées hors contexte

Emmanuel Macron a-t-il retourné sa veste ? Est-ce un montage ingénieux qui lui prête ces paroles ? Il est permis de douter, tant le projet ici décrit diffère de celui annoncé par le Premier ministre il y a quelques jours. Pourtant, ces images sont bien réelles, tout comme les mots du président. L'extrait en question date du 3 octobre dernier, à l'occasion d'un débat sur les retraites du côté de Rodez.

L'Élysée, sur son site, nous propose d'ailleurs une retranscription intégrale des propos tenus dans la salle, y compris ceux des personnes du public venues interroger le chef de l'État. Grâce à cette version écrite (ou à la vidéo intégrale), il est possible de mieux comprendre dans quel contexte ces mots ont été prononcés. 

Lire aussi

L'extrait, qui ne fait que 18 secondes, a été choisi avec minutie : une découpe un peu plus longue aurait en effet permis de comprendre qu'Emmanuel Macron était précisément en train de décrire… Un projet dont il ne voulait pas ! Par ces mots, il répond en effet à une femme prénommée Benoîte, habitante de Rodez, qui vient de lui poser la question suivante : 

Est-ce qu’on ne pourrait pas aller beaucoup plus loin et instaurer une retraite universelle pour tout le monde, le même montant pour tout le monde que ce soit l’agriculteur ou l’avocat, le fonctionnaire ou même le président de la République ?- Benoîte, habitante de Rodez

"Ce que vous proposez ce n’est pas la retraite universelle, c’est la retraite unique ce qui est différent", lui répond le président, avant de lui indiquer ce qui se passerait "pour le futur" en cas d'adoption d'une réforme comme celle-ci. C'est alors qu'intervient l'extrait du discours présenté dans la vidéo. En résumé, on peut donc souligner que si les propos rapportés sont tout à fait exacts, il convient de les contextualiser pour ne pas se laisser induire en erreur. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent