Réforme des retraites : Jean-Paul Delevoye lance une grande consultation citoyenne

DirectLCI
C’EST PARTI – Le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a annoncé jeudi 31 mai dans "Le Parisien" le lancement d’une consultation afin d’associer les Français à cette vaste réforme qui sera examinée l’an prochain à l’Assemblée nationale.

La soif de réformes du gouvernement ne se tarit pas… Après celle du travail, celles en cours sur l’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage, sans parler de celle concernant la SNCF, l’exécutif lance ce jeudi le coup d’envoi de la réforme des retraites. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un ministre à la manœuvre, mais le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. Cela fait déjà des mois qu’il prépare ce chantier dont la première étape est une grande consultation citoyenne, qui va durer jusqu’au 25 octobre.

Des ateliers participatifs

Cette méthode résulte d’un constat simple. "Les jeunes ne croient plus dans le système des retraites, les retraités pensent que leur retraite va baisser et les futurs retraités s’interrogent sur les conditions dans lesquelles ils partiront", déplore-t-il dans un entretien au Parisien. D’où la nécessite selon lui, de "permettre à chacun des acteurs de contribuer à la réflexion".


Sur internet ou dans des ateliers participatifs, les Français sont donc invités pendant cinq mois à donner leur avis sur la future réforme des retraites. Chacun pourra "réfléchir aux différents scénarios ou alternatives", explique le haut-commissaire à la réforme des retraites, mais aussi "voter, commenter, proposer de nouvelles pistes" sur une dizaine de thèmes comme l'âge de départ, les droits de réversion ou les inégalités femmes-hommes. Un premier atelier est organisé ce jeudi au ministère de la Santé. Il est même possible d’organiser soi-même un atelier grâce à un kit d'animation disponible sur internet.

Le projet de loi sera examiné à l'Assemblée courant 2019

L'ensemble des contributions fera l'objet d'une synthèse qui sera rendue publique le 29 novembre et soumise pour avis à un ultime atelier citoyen début décembre, à peu près en même temps que les dernières réunions entre les syndicats et Jean-Paul Delevoye. Puis ce dernier présentera en fin d'année ou début 2019 les grandes orientations de la future réforme. Le projet de loi sera quant à lui examiné par les députés au milieu de l’année 2019.


Conformément aux engagements de campagne d’Emmanuel Macron, la future réforme des retraites vise à créer "un système universel où un euro cotisé donne les mêmes droits", rappelle le haut-commissaire à la réforme des retraites. L'objectif "est d'arriver à un schéma simple : qu'il s'agisse d'un fonctionnaire, d'un salarié du privé ou d'un indépendant, s'ils gagnent la même somme d'argent pendant 40 ans, l'un et l'autre auront la même retraite", ajoute Jean-Paul Delevoye.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter