Réforme des retraites : Pietraszewski a-t-il vraiment dit que "c'est le projet que nous voulons qui sera adopté" ?

Un compte parodique a prêté au ministre des propos qu'il n'a jamais tenus.

À LA LOUPE – Des propos prêtés au secrétaire d'État aux retraites font réagir de nombreux internautes. Encore faudrait-il que le remplaçant de Jean-Paul Delevoye ait vraiment tenu ce discours très dur, où il balaie toute forme de contestation et la moindre concession.

Accusée d'obstruction parlementaire, les députés de La France Insoumise et du PCF assument le ralentissement volontaire des débats sur la réforme des retraites et tentent par tous les moyens de s'opposer au texte. Le recours potentiel à l'article 49-3 est désormais évoqué et pourrait permettre au gouvernement de faire passer sa réforme malgré les oppositions au Parlement ou dans la rue. 

En première ligne, le secrétaire d'Etat chargé des retraites défend bec et ongles le projet porté avant lui par Jean-Paul Delevoye. Et n'hésite pas à montrer sa fermeté, à en juger par les propos qui lui sont attribués sur les réseaux sociaux. Une photo de lui dans les couloirs du Sénat est effet partagée par des internautes avec la citation suivante : 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Peu importe le nombre (…) ça s'agite dans la rue, ça gesticule aux parlements, mais à l'arrivée, c'est le projet que nous voulons qui sera adopté par la majorité. Les Français doivent s'y résoudre.-

Un compte parodique pris au sérieux

Le ministre a-t-il vraiment prononcé ces mots ? Dans les commentaires, de nombreux internautes semblent en être persuadés et surenchérissent dans l'indignation. Rien ne permet pourtant au premier abord de s'assurer que Laurent Pietraszewski a tenu un tel discours.

Aucun lien vers un média ou une autre source ne permet de retrouver une trace de sa déclaration. Tout juste peut-on remarquer que l'image partagée est une capture écran tirée d'une retransmission de Public Sénat. Si l'on sait grâce aux incrustations de la chaîne que le ministre était interrogé depuis la salle des conférences du Sénat à l'occasion des questions au gouvernement, rien n'indique la date de cette interview.

Lire aussi

Après quelques recherches, il apparaît que cette citation provient d'un compte Twitter et qu'elle a été postée il y a déjà deux semaines. Le compte qui l'a propagée initialement se présente comme le "Journal Officiel de la République Française", un intitulé trompeur contrebalancé par son pseudonyme : @JORF_Parodie.

En description, la présentation confirme la dimension potache des publications : "L’actualité de la République Française revue et corrigée sans filtre par les Politiques. Compte parodique et satirique." Un suivi humoristique de l'actualité, donc, que confirment d'autres messages postés ces dernières semaines, à l'instar de celui-ci : 

Des images tournées début janvier

Pour confirmer définitivement que Laurent Pietraszewski n'a pas tenu ces propos, il faut retrouver la séquence dont est extraite la capture d'écran montrant le ministre. Les différents replays disponibles sur Public Sénat ne permettent pas d'en retrouver la trace, mais le compte Twitter de la chaîne a relayé la véritable intervention du ministre. 

Cet extrait nous indique que les images ont été tournée en réalité le 8 janvier, à l'issue des questions au gouvernement. Au journaliste qui l'interroge, le "monsieur retraites" du gouvernement explique notamment qu'il s'agit d'une "réforme sociale, qui va s'occuper de ceux qui sont les oubliés du dispositif d'aujourd'hui". Sans surprise, il ne prononce à aucun moment les mots qui lui sont prêtés sur les réseaux sociaux.

En vidéo

Réforme des retraites : puiser dans le Fonds de réserve ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

EN DIRECT - Mort de Maradona : une veillée funèbre au palais présidentiel argentin

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

Lire et commenter