Réforme des retraites : "Le gouvernement a du mal à rattraper cette erreur de départ", estime Gérard Collomb

Réforme des retraites : "Le gouvernement a du mal à rattraper cette erreur de départ", estime Gérard Collomb
Politique

L'INTERVIEW POLITIQUE - Le maire de Lyon, candidat à la métropole lyonnaise, était l'invité d'Elizabeth Martichoux dans La Matinale de LCI du mardi 18 février. L'occasion pour lui d'évoquer la réforme des retraites, mais aussi la lutte contre le communautarisme et, bien sûr, les élections municipales à venir.

A l'occasion des prochaines élections municipales, LCI prend ses quartiers à Lyon ce mardi 18 février pour donner la parole aux principaux candidats à la métropole. Parmi eux : l'actuel maire, Gérard Collomb, interviewé par Elizabeth Martichoux dans La Matinale de LCI. 

Lire aussi

La réforme des retraites : "Une erreur dans l’exécution"

Ancien membre du gouvernement, Gérard Collomb est notamment revenu la réforme des retraites et l'imbroglio qui entoure la discussion du texte à l'Assemblée nationale. "On a voulu mêler deux réformes qui n’auraient jamais dû l’être : le vieillissement de la population et le financement du système", a-t-il estimé, jugeant qu'il s'agit d'"une erreur dans l’exécution" de la réforme. "Le gouvernement a du mal à rattraper cette erreur de départ."  

Lire aussi

Communautarisme : "On a perdu 20 ans" en Ile-de-France

Alors que le président de la République est en déplacement ce mardi à Mulhouse (Haut-Rhin) dans le quartier de Bourtzwiller, dit de 'Reconquête républicaine', Gérard Collomb s'est également exprimé sur la question du communautarisme. "Je crois qu’il faut surtout c’est essayé de ne pas faire d’amalgame entre la grande masse des musulmans et un certain nombre de personnes qui portent un discours salafiste et communautariste." 

Pour Gérard Collomb, "la véritable réponse est la mixité dans les agglomérations." Il reste très marqué de ce qu'il a vu dans la capitale lorsqu'il était ministre de l'Intérieur. "Il n’y a aucune stratégie globale de rénovation urbaine en Ile-de-France. On a perdu vingt ans sur la question du communautarisme." 

Le maire de Lyon en a également profité pour se féliciter de son propre bilan sur le sujet. "Vous pouvez résorber cette fracture-là. Quand j’étais maire du 9e arrondissement, il y avait le quartier de La Duchère avec 80% de logements sociaux. Ce quartier s’était paupérisé et ghettoïsé. Avec des opérations de rénovations, nous avons ramené de nouvelles couches sociales."  

Lire aussi

Le mandat de trop ? "Il me reste encore un peu de marge"

Toute l'info sur

L'interview Politique

Sur la question de son âge et du renouvellement de la classe politique, Gérard Collomb s'appuie sur l'exemple du sénateur américain Bernie Sanders. "Regardez aux Etats-Unis, celui qui portera peut-être les couleurs des démocrates a 78 ans. Il me reste encore un peu de marge." 

"Celles et ceux qui sont avec moi en campagne s’aperçoivent que le dynamisme est encore grand. (...) Je suis ma voie qui a permis de révolutionner Lyon depuis 3 mandats", a-t-il également fait valoir, défendant son expérience. "Lyon est devenue plus puissante, plus belle, plus juste. Nous étions une agglomération de grande fracture. Alors qu’aujourd’hui nous sommes une ville de plus en plus apaisée." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent