Réforme des retraites : les conditions ne sont "toujours pas réunies", dit Jean Castex

Jean Castex dresse la "feuille de route" du gouvernement "pour les mois à venir"

REPRISE - A l'issue du séminaire de rentrée gouvernemental, ce mercredi, Jean Castex a présenté les prochains chantiers du quinquennat. Si la réforme des retraites n'est toujours pas d'actualité, plusieurs plans en rapport avec l'emploi seront prochainement présentés.

Les conditions ne sont "toujours pas réunies" pour la réforme des retraites. À l'issue du séminaire de rentrée du gouvernement à l'Élysée, le Premier ministre a présenté, ce mercredi 8 septembre après-midi, les lignes directrices du gouvernement pour la fin du quinquennat. Pour Jean Castex, même si cette réforme "est une nécessité" pour rétablir l'équilibre du système, "nous avons l'impérieux devoir de favoriser au maximum l'unité du pays". "Ce processus de réforme ne pourra reprendre que lorsque la pandémie sera sous contrôle et la reprise économique solide. C’est un préalable de bon sens", a-t-il ajouté.

Les syndicats, reçus la semaine dernière à Matignon, ont tous dit non à une nouvelle concertation sur les retraites avant la présidentielle d'avril 2022. Hautement inflammable, la réforme des retraites, qui avait donné lieu à une forte mobilisation fin 2019 et un long conflit social, avait été stoppée net par le Covid-19 en mars 2020. Depuis, les rumeurs sur d'éventuelles mesures avant la présidentielle de 2022 ressurgissent régulièrement.

Toute l'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Parmi les autres réformes en cours, Jean Castex a qualifié "d'indispensable" celle, controversée, de l'assurance-chômage. "Elle vise à remettre de l'ordre dans un régime dont les règles avaient progressivement dérivé dans un sens qui conduisait à installer de nombreux salariés dans une forme de précarité de l'emploi et où les périodes chômées finissaient parfois par être autant rémunérées que les périodes travaillées", explique le Premier ministre. "Nous devions sortir de ce système."

S'il a affirmé que le gouvernement avait "bien fait" de suspendre la réforme qui n'était "pas adaptée à l'explosion du chômage qui menaçait", en lien avec la pandémie, la réforme se remet en ordre de marche. Elle sera progressivement appliquée "entre le 1er octobre et le 1er décembre".

300.000 emplois à pourvoir, "un gâchis"

Toujours afin de favoriser l'activité, l'exécutif veut s'attaquer aux problématiques de recrutement dans certaines filières. Environ 300.000 emplois sont à pourvoir, selon la Banque de France, rappelle Jean Castex. "C’est un gâchis et l’une des priorités de la rentrée, c’est d’y faire face", a-t-il insisté. Ainsi, "un plan ambitieux d'investissement dans les compétences", destiné aux salariés et aux demandeurs d'emploi, sera présenté d'ici fin septembre.

Pour les jeunes, Jean Castex a rappelé qu'un revenu d'engagement était en cours d'élaboration et serait dévoilé "dans les prochaines semaines", consistant en un "accompagnement exigeant sur la base d'un contrat donnant-donnant et pour une durée limitée dans le temps". "Il ne s’agira pas d’un RSA jeune", souligne-t-il. "L’objectif, c’est de valoriser, d’encourager l’insertion professionnelle et l’activité."

En parallèle, des négociations salariales ont été lancées dans certaines branches, comme l'hôtellerie - café - restauration et l'agroalimentaire, afin de renforcer l'attractivité de ces métiers.

Lire aussi

"Un plan pour les travailleurs indépendants, dont l'objectif sera de faciliter la conduite de leurs activités et d'améliorer leur protection sociale", est également dans les tuyaux, tout comme "un nouveau dispositif d'assurance récolte" pour les agriculteurs faisant face aux "événements climatiques extrêmes".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Elections en Allemagne : qui est Olaf Scholz, qui pourrait succéder à Angela Merkel ?

Grippe, gastro, angine et rhume de retour : bonne ou mauvaise nouvelle sur le front du Covid ?

Éric Zemmour est l'invité de Ruth Elkrief sur LCI ce lundi 27 septembre à 20h35

Emmanuel Macron l'inaugure ce lundi : à quoi sert la nouvelle académie de l'OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.