Philippe Martinez appelle à "généraliser les grèves dans toutes les entreprises"

Philippe Martinez appelle à "généraliser les grèves dans toutes les entreprises"
Politique

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

RÉFORME DES RETRAITES - Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, s'est félicité sur LCI du succès de la mobilisation de jeudi contre le projet du gouvernement, et souhaite qu'elle se durcisse dans les prochains jours.

"Dans le public comme le privé, dans 145 villes de France, il y avait beaucoup de monde dans les manifestations et beaucoup de monde en grève", s'est félicité Philippe Martinez ce vendredi sur LCI, au lendemain de la mobilisation contre la réforme des retraites. "Il y avait beaucoup de personnes en grève, mais il faut que ça augmente encore si on veut peser sur les décisions. Il faut généraliser les grèves dans toutes les entreprises", a-t-il ajouté. 

Lire aussi

"Nous pensons qu'il faut partout faire grève et la reconduire jusqu'à avoir satisfaction sur le principe que cette réforme va générer de la misère. Donc il faut s'appuyer sur notre socle social, l'un des meilleurs au monde, et l'améliorer. Pour les jeunes, pour les femmes, pour les précaires, pour les travailleurs ubérisés", a-t-il continué, appelant également à ce que la grève soit reconduite lundi dans les transports.

"La réforme ne peut pas se faire sans les milliers de personnes qui étaient dans la rue hier et en grève. Elle ne peut pas se faire en divisant les salariés du privé et du public. On ne gouverne pas le pays en essayant de diviser les citoyens entre eux, et c'est ce qui est fait", a estimé le syndicaliste. 

"Qu'ils s'expriment" aujourd'hui !

Sur le calendrier annoncé le gouvernement, et la déclaration d'Edouard Philippe prévue en milieu de semaine prochaine, Philippe Martinez est sévère : "C'est tard. Avec ce qu'il s'est passé hier, il n'y a pas besoin d'attendre si longtemps", juge le leader syndical, qui aimerait qu'il s'exprime aujourd'hui. "Ils ont toutes les cartes en main, ça fait 23 réunions qu'on fait avec eux, qu'ils s'expriment !"

Le secrétaire général de la CGT ne souhaite pas l'instauration d'un système de retraite par points. "Il y a des exemples dans d'autres pays où la valeur du point a baissé. Le gouvernement pourra dire : 'Il faut faire des économies donc on baisse la valeur du point'", a-t-il expliqué, refusant de croire les membres du gouvernement qui assurent que les pensions, notamment des fonctionnaires, ne baisseront pas. Philippe Martinez souhaite que la période de calcul des pensions soit réduite au dix meilleures années, contre 25 aujourd'hui pour les salariés du privé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent