Régionales : des listes anti-vaccin se présentent-elles ?

L'initiative "Un nôtre monde", qui a trois listes aux élections régionales de 2021, est portée par des collectifs anti-vaccin

ÉLECTIONS - Trois listes sorties de nulle part se présentent aux élections régionales en Paca, Bretagne et dans les Pays de la Loire. Présentées comme "citoyennes", elles sont parrainées par des collectifs anti-vaccin.

Elles se sont rajoutées en toute discrétion. Alors que le dépôt des candidatures pour les élections régionales s'est achevé lundi 17 mai, des listes non-partisanes, présentées comme le fruit d'une démarche de "co-construction" ont fait leur apparition dans trois régions différentes : en Provence Alpes-Côte d'Azur, en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Baptisées "Un nôtre monde", elles sont nées d'un mariage entre des groupes locaux et des collectifs très clairement opposés au vaccin contre le coronavirus.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Reinfo Covid, un collectif anti-vaccin

L'initiative pour les régionales est toute récente. Lancée au début du mois de mai, elle résulte d'un partenariat entre deux collectifs : Reinfo Covid et Fédération citoyenne. Des noms qui mettent la puce à l'oreille à qui s'intéresse à la sphère des opposants aux restrictions sanitaires. À la tête du premier se trouve Louis Fouché, un anesthésiste-réanimateur qui s'est fait connaître en critiquant le port du masque, notamment dans le documentaire complotiste Hold Up. Apôtre de la "réinformation", ce docteur marseillais critique à longueur de vidéos les vaccins contre le coronavirus, multipliant les fausses informations sur le sujet. Il a assuré, pêle-mêle, que le vaccin provoquait l'infertilité, que les mutations du coronavirus rendaient cette immunité inefficace ou encore que les vaccins à ARNm modifiaient l'ADN humain.

Le second collectif est tout récent. Sur la page, créée à l'occasion de ces élections, un certain Hayssam Hoballah est omniprésent. Il est derrière le site "Aimons nos droits", plateforme qui ambitionne de mettre "en relation des citoyens souhaitant s'impliquer directement ou indirectement dans ces élections" et les collectifs porteurs de "Un nôtre monde". Il est, lui aussi, un visage bien connu de la sphère anti-vaccin. "Reporter citoyen" auto-proclamé et coach "bien-être et santé holistique", il s'est distingué en animant tout au long de la crise sanitaire des débats par visioconférence entre personnalités influentes de ce milieu. De manière plus confidentielle, il est aussi membre du "Conseil national de transition". Derrière ce nom, un groupe opaque et complotiste, dont nous vous avions parlé ici, qui assure que le gouvernement en place serait "illégitime".

Lire aussi

Ces collectifs et leurs créateurs ne se présentent pas directement aux régionales. Ils se contentent de proposer un encouragement et un soutien aux candidatures. C'est la fameuse initiative "Un Nôtre monde". Dans une vidéo du 5 mai, Louis Fouché expliquait ainsi que cette proposition était "comme un jeu, un défi", donné aux collectifs locaux "autour de reinfo covid". Objectif : faire entendre sa voix en participant à ce scrutin, mais "sans être le dupe". "Parce qu'on sait que les élections sont truquées", assure-t-il. "On fournit un soutien, un support, une aide", résumait le praticien marseillais. 

Des listes parrainées par des anti-vax

Pour en faire partie, pas besoin d'être anti-vaccin. Les citoyens doivent simplement se plier à deux engagements. Le premier, suivre une charte commune, qui s'appuie sur six valeurs : "démocratie, co-construction, écologie, éthique, transparence et paix". Et le second, se soumettre à une méthodologie "de démocratie participative opérationnelle pour la constitution des listes et pour la gestion des affaires courantes une fois élus". En retour, ils sont parrainés. Les candidats disposent alors, entre autres exemples, d'aides sur le plan juridique ou de conseils sur l'organisation de la campagne. 

S'ils sont pilotés par des personnes farouchement opposées au vaccin contre le Covid-19, les candidats de ce collectif n'ont donc pas spécifiquement un programme commun à propos de l'épidémie. Reste que pour connaître cette initiative, restée jusqu'alors assez confidentielle, il faut avoir suivi ces figures pendant la crise sanitaire. Et donc - si ce n'est adhérer - au moins s'intéresser à leurs thèses.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique d'Elizabeth Martichoux

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Elizabeth Martichoux reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

40% des nouveaux contaminés sont vaccinés en Israël : des failles dans le Pfizer ?

Disparition de Lucas Tronche, 15 ans, en 2015 : des ossements et un sac retrouvés

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.