Régionales en Paca : Muselier accuse Mariani de "mensonges" et de "double-sens permanent"

Régionales en Paca : Muselier accuse Mariani de "mensonges" et de  "double-sens permanent"

INTERVIEW - À cinq jours du second tour des élections municipales qui l'opposera à Thierry Mariani, Renaud Muselier, invité de LCI ce mardi matin, a vertement dénoncé "les mensonges" de son adversaire du RN.

Invité de LCI ce mardi 22 juin, le président LR sortant de Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier, qui affrontera seul le RN au second tour des régionales après le retrait du candidat de gauche, n'a pas mâché ses mots contre Thierry Mariani, l'accusant de mentir et d'accumuler les incohérences. L'occasion aussi pour lui de promettre qu'en cas de victoire, la gauche pourrait "déposer des motions" et s'exprimer dans l'hémicycle du conseil.

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Les sondages se sont bien trompés, je n'y ai jamais cru une seule seconde- Renaud Muselier

"Les sondages se sont bien trompés, je n'y ai jamais cru une seule seconde", a-t-il d'abord souligné, reprochant aux instituts une déconnexion avec la réalité du terrain. "C’est un premier tour qui ressemble beaucoup plus à ce que je ressentais sur le terrain", déclare l'élu de 62 ans. 

On va mettre en place un dispositif qui fera en sorte que ceux qui se sont présentés puissent s'exprimer dans l'hémicycle- Renaud Muselier

Après de longues heures de tractations, Jean-Laurent Félizia, lâché par ses soutiens, a finalement choisi de retirer sa liste pour le deuxième tour de ces élections régionales. "Je salue le retrait de Jean-Laurent Felizia", réagit Renaud Muselier. "Cela correspond à son engagement politique depuis toujours, il ne veut pas que le RN prenne la région". 

En échange, le président LR sortant a accepté, s'il est réélu, de mettre en place des "possibilités [pour des voix de gauche] de présenter des délibérations, des motions ou des vœux [dans l'hémicycle de la Région] conformément au règlement intérieur" : "On va mettre en place un dispositif qui fera en sorte que ceux qui se sont présentés puissent s'exprimer dans l'hémicycle, je m'y engage", assure-t-Il. Un bon point pour une gauche qui renonce à être présente au conseil régional de Paca pour la seconde élection de rang.  

Il vaut mieux être avec moi que partir à l’aventure avec le RN- Renaud Muselier

"Le monde de la culture me soutient, le monde de l’économie me soutient, le monde de l’agriculture me soutient, la totalité des élus locaux me soutiennent car ils ne veulent pas de Thierry Mariani", a-t-il déclaré. "Il vaut mieux être avec moi que partir à l’aventure avec le RN", conclut-il avec malice. 

Thierry Mariani additionne les mensonges les uns derrière les autres- Renaud Muselier

"Thierry Mariani additionne les mensonges les uns derrière les autres mais la preuve est faite qu’on le croit moins que Marion Maréchal Le Pen". Le président LR de la région Paca n'a pas manqué de pointer le recul du rassemblement national par rapport au premier tour du scrutin de 2015 (40,55%). Selon lui, la recette pour s'imposer au deuxième tour est simple : "Il faut être calme, pondérer, additionner et surtout pas d’agressivité". "Depuis le début de cette campagne je n’ai jamais changé de cap", ajoute-t-il. 

Offensif, Renaud Muselier a pointé les liens qu'entretient son homologue du RN avec les dirigeants d'Extrême-Orient et notamment Bachar Al-Assad en Syrie. "Il soutient les chrétiens quand ça l’arrange. C’est un double sens permanent", estime-t-il à ce sujet alors que Thierry Mariani s'érige en rempart contre l'islamisme radical. "Il ne peut pas s’entendre avec des Arméniens car il s’entend avec Aliyev qui les a massacrés dans le Haut-Karabagh", pointe encore l'élu LR. 

Je n’ai pas mouillé la chemise pour Emmanuel Macron- Renaud Muselier

Faut-il, pour autant, déduire qu'il n'y a plus de couacs au sein des LR ? Longtemps chahuté par certains cadres des Républicains pour son ouverture à certaines personnalités politiques de la majorité présidentielle, Renaud Muselier a tenté d'apaiser les tensions : "Il y a un soutien très clair de ma famille politique", affirme-t-il. "Il y a eu beaucoup de turbulences, mais ils ne m’ont jamais lâché. Ils ont confiance en moi et ils ont raison", souligne-t-il encore. "J’ai eu Eric Ciotti hier. Il me soutiendra", dit-il. 

Lire aussi

Dans la lignée de ses tentatives d'apaisement avec LR, Renaud Muselier a tenté de prendre ses distances avec le parti du président de la République. "Je n’ai pas mouillé la chemise pour Emmanuel Macron, j’ai mouillé la chemise pour mon territoire", lance-t-il. Et à l'élu de préciser : "Jean Castex avait dit qu’il y aurait un ministre et quatre parlementaires LaREM sur ma liste. Je le remercie de son soutien mais ce n’était pas du tout comme ça que je le souhaitais". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.