Régionales en Ile-de-France : Bayou et Autain pour l'union de la gauche au second tour, Pulvar plus réservée

Régionales en Ile-de-France : Bayou et Autain pour l'union de la gauche au second tour, Pulvar plus réservée

ALLIANCES - Les listes de gauche s'uniront-elles entre les deux tours des élections régionales et départementales en Ile-de-France ? "Oui", ont assuré Clémentine Autain et Julien Bayou ce lundi sur le plateau de "La Grande confrontation", quand Audrey Pulvar a été moins affirmative.

La gauche avance en ordre dispersé pour le premier tour des élections régionales et départementales en Ile-de-France. Trois listes sont susceptibles de se qualifier pour le second tour qui aura lieu le 27 juin : celle de Clémentine Autain pour La France insoumise et le Parti communiste, celle de Julien Bayou pour sept partis écologistes, et celle d'Audrey Pulvar soutenue par le Parti socialiste. Selon le sondage Ifop Fudicial pour LCI publié ce dimanche, les deux femmes recueilleraient 11% des voix le 20 juin, et 10% pour le secrétaire national EELV.

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Pour avoir une chance d'inquiéter Valérie Pécresse au second tour, leur alliance est indispensable. Alors sont-ils prêts à s'unir pour empêcher la présidente sortante d'être élue pour un second mandat ? Ce lundi sur le plateau de "La Grande confrontation", ils ont expliqué le fond de leur pensée et précisé à leurs électeurs ce qu'il en serait dans l'entre-deux tours. 

"Oui, il faut une fusion des listes. C’est clair", a répondu l'insoumise Clémentine Autain, qui estime que les trois représentants de la gauche, malgré leurs divergences sur plusieurs sujets, ont des "bases solides pour gouverner ensemble la région". "La réponse est oui, il faut un rassemblement", a abondé Julien Bayou. "Je crois profondément en la centralité de l’écologie. Quand on agit pour le climat on agit pour l’emploi. Ce rassemblement peut permettre de l’emporter", a-t-il déclaré.

Des mesures "non négociables" pour Pulvar

En revanche, Audrey Pulvar a été plus nuancée. L'ancienne journaliste fera-t-elle campagne pour ses camarades s’ils arrivent en tête au premier tour ? "Si nous nous entendons sur un programme commun pourquoi pas", a-t-elle répondu. "Mais je rappelle que j’ai été la troisième à partir car j’ai essayé très longtemps de faire cette union." Si l'adjointe d'Anne Hidalgo a reconnu qu'il existait des "convergences" entre les trois listes, elle a aussi prévenu que deux mesures de son programme ne seraient pas "négociables" : "La gratuité des transports et l'installation d’une assemblée citoyenne du long terme".

Lire aussi

Selon le sondage Ifop Fiducial du 13 juin, Audrey Pulvar serait celle qui rassemblerait le mieux les électeurs de gauche au second tour face à Valérie Pécresse, Jordan Bardella et Laurent Saint-Martin, avec 29% des voix. Clémentine Autain et Julien Bayou recueilleraient eux 27% des suffrages. Toutefois, même si cela suffirait à relayer le RN à la troisième position (19%), cela ne suffirait pas à mettre en échec Valérie Pécresse, qui l'emporterait largement avec 37% des voix. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés repasse au-dessus de la barre des 7000

Renvoi du Premier ministre, accusation de "coup d'État", manifestations... Que se passe-t-il en Tunisie ?

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France remonte, après l'or d'Agbégnénou

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à rouvrir les écoles sans attendre les vaccins

Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.