Régionales en Ile-de-France : Pécresse donnée gagnante, la gauche pâtit de ses divisions

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France

Selon un sondage Ipsos pour "Le Parisien" et France Info, la présidente sortante de la région Ile-de-France est donnée en tête au premier tour de l'élection régionale en Ile-de-France et en tête du second tour, quelles que soient les configurations.

On ne sait pas si elles seront maintenues au mois de juin ou reportées en octobre, et d'ailleurs, le Conseil scientifique a invité le gouvernement à prendre cette décision tout seul. Mais, maintien ou pas, les élections régionales font en tout cas bien parler d'elles. Et particulièrement en Ile-de-France, où la présidente (Libres !) de la région Valérie Pécresse brigue un deuxième mandat. Une quête bien partie, si on en croit le dernier sondage Ipsos Sopra-Steria pour France info et Le Parisien, publié samedi 10 avril. 

En effet, l'enquête, réalisée du 5 au 7 avril sur un échantillon de 1000 personnes, indique que la présidente sortante, candidate putative à l'investiture de la droite à la présidentielle, est donnée en tête du premier tour avec 34% des voix. L'extrême droite est loin derrière avec le RN Jordan Bardella, 17%, tandis que la gauche paye plein pot ses divisions. La liste menée par Audrey Pulvar, 12%, devance d'une courte tête celle emmenée par Clémentine Autain, soutenue par la France insoumise et le PCF, obtient 11% des voix, à égalité avec la liste du premier secrétaire d'EELV Julien Bayou. Pour La République en marche, c'est la débâcle. La liste présidentielle, soutenue par le Modem et Agir, ne recueille que 11% des voix. Le sondage, relève Le Parisien, indique ainsi que 89% des Franciliens n'ont jamais entendu parler de Laurent Saint-Martin, son numéro 1. Les autres listes ne sont pas en situation de se maintenir.

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Lire aussi

Vainqueure au second tour

Et pour le second tour ? Les écarts varient en fonction du maintien ou non de la liste marcheuse, mais qu'on soit en triangulaire ou en quadrangulaire, c'est bien Valérie Pécresse, soutenue aussi par LR et l'UDI, qui remporterait le second tour. Si Laurent Saint-Martin se maintient, il réaliserait 13% des voix. Jordan Bardella suivrait à 19%, et la liste unie de gauche, emmenée par Julien Bayou ou Audrey Pulvar (Clémentine Autain n'a pas été testée), verrait les convergences jouer à plein avec 32% des voix. Insuffisant toutefois pour vaincre Valérie Pécresse à 36%.

En l'absence de l'actuel rapporteur du budget, Valérie Pécresse capterait une bonne partie de son électorat pour monter à 45% des voix. La liste de gauche unie remporterait de son côté 36%, bénéficiant d'un petit report de voix en provenance de LaREM. Rien à changer concernant Jordan Bardella, qui plafonnerait alors à 19%. Si ces chiffres illustrent une photographie de l'opinion à l'instant "T", les tendances restent favorables à l'ancienne ministre. Début mars, elle était donnée déjà gagnante avec 37% des voix en cas de quadrangulaire.

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.