Régionales : Estrosi veut mettre à l'amende ceux qui prononcent le sigle "PACA"

Régionales : Estrosi veut mettre à l'amende ceux qui prononcent le sigle "PACA"

DirectLCI
SEMANTIQUE – Christian Estrosi, candidat des Républicains en Provence-Alpes-Côte d'Azur, estime que le sigle fréquemment utilisé pour désigner sa région devrait être interdit.

Devra-t-on bientôt arrêter de parler de "PACA" pour désigner la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ? C'est en tout cas le souhait de Christian Estrosi, maire de Nice et tête de liste des Républicains aux régionales. A l'occasion d'une interview accordée aux lecteurs du quotidien régional La Provence , l'ancien ministre de l'Industrie de Nicolas Sarkozy a estimé que l'abréviation devait disparaître. "Je veux faire interdire dans tous les documents administratifs de notre pays le mot PACA. Il ne s'agit pas de changer de nom, mais de faire interdire le sigle", explique-t-il le plus sérieusement du monde, avant d'expliquer que, s'il obtient gain de cause, ce terme ferait "l'objet d'une amende si on le prononce".

Une attaque voilée contre le Front national ?

Pour Christian Estrosi, ce cheval de bataille pour le moins inattendu est aussi une façon de dénigrer son plus dangereux adversaire dans les sondages, Marion Maréchal-Le Pen, la candidate du FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur. "J'entends une candidate qui dit toujours 'la PACA', avec un accent bien de Paris…", accuse-t-il sans la nommer. Il est vrai que les derniers sondages donnent l'avantage à la plus jeune des Le Pen dans la course aux régionales, certaines estimations lui accordant même la victoire à l'issue du scrutin du mois prochain. Pas sûr que ce combat sur la fin du sigle PACA suffise à inverser la tendance…

A LIRE AUSSI
>>
Tout savoir sur les régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur
>> Retrouvez tout notre dossier consacré aux élections régionales

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter