Régionales : la sécurité, préoccupation numéro un des candidats après les attentats

Régionales : la sécurité, préoccupation numéro un des candidats après les attentats

J-7 avant le premier tour des élections régionales. En Île-de-France, comme partout sur le territoire, la campagne a été bousculée par les attentats. Depuis ces évènements, la sécurité est devenue l'enjeu numéro un avancé par les candidats. Valérie Pécresse, candidate LR-UDI-Modem, comme Wallerand de Saint-Just, tête de liste du FN, souhaitent apporter une réponse sécuritaire forte aux évènements. Claude Bartolone, président de l'Assemblée et tête de liste EELV, préfère prendre du recul et privilégier la cohésion. "Aujourd'hui, on voit bien qu'il y a, peut-être encore plus que jamais, à réinventer cette manière de faire République ensemble", explique-t-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden assure à Netanyahu qu'"Israël a le droit de se défendre"

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 25.000 patients à l'hôpital, une première depuis mi-mars

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.