Régionales : la sécurité, préoccupation numéro un des candidats après les attentats

DirectLCI
J-7 avant le premier tour des élections régionales. En Île-de-France, comme partout sur le territoire, la campagne a été bousculée par les attentats. Depuis ces évènements, la sécurité est devenue l'enjeu numéro un avancé par les candidats. Valérie Pécresse, candidate LR-UDI-Modem, comme Wallerand de Saint-Just, tête de liste du FN, souhaitent apporter une réponse sécuritaire forte aux évènements. Claude Bartolone, président de l'Assemblée et tête de liste EELV, préfère prendre du recul et privilégier la cohésion. "Aujourd'hui, on voit bien qu'il y a, peut-être encore plus que jamais, à réinventer cette manière de faire République ensemble", explique-t-il.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter