Remaniement du gouvernement : les pistes dont on parle

Remaniement du gouvernement : les pistes dont on parle

Politique
DirectLCI
CHAMBOUL'TOUT - L'hypothèse ne fait plus de doute : François Hollande devrait remanier le gouvernement - ou en changer - à l'issue des élections municipales. Quelles sont les pistes déjà évoquées dans la presse ? Metronews fait le point.

Avec ou sans Ayrault ?
Les Français ont tranché : il ne veulent plus de Jean-Marc Ayrault comme Premier ministre. Plus de deux sur trois (69% selon un récent sondage) souhaitent son départ de Matignon. François Hollande s'est-il résolu à cette hypothèse ? Rien n'est moins sûr : la fidélité à toute épreuve de l'actuel chef du gouvernement a de quoi rassurer l'Elysée en ces temps de défiance généralisée.

Reste, qu'à ce jour, une liste de successeurs potentiels existe bel et bien : du plus populaire - Manuel Valls - au plus expérimenté - Laurent Fabius, Martine Aubry, Bertrand Delanoë - en passant par un autre fidèle du chef de l'Etat - Michel Sapin - les prétendants ne manquent pas.

> Lire notre article : Haro sur Ayrault

Bercy, déjà dans les cartons ?
''Dans le cadre de votre prochain départ...'' Mardi, L'Express a jeté un pavé dans la mare en divulguant le contenu d'un courriel - intitulé ''Votre départ'' - qui aurait été reçu par l'ensemble des chefs de cabinet des sept ministères installés à Bercy. Ce message détaille la procédure à suivre pour vider les lieux dans les règles de l'art.

Toutefois, si la proximité réelle ou supposée avec un remaniement du gouvernement est dans toutes les têtes, le ministère de l'Economie a tenu à démentir toute rumeur de grand chambardement. ''Il n'y a eu aucun message général sur le départ des collaborateurs des ministres, au-delà des procédures habituelles et individuelles en cas de départ de conseillers et d'un rappel des règles d'archivage, comme cela arrive régulièrement'', a fait savoir Bercy. Dont acte.

Royal, le grand retour ?
La semaine dernière, la nouvelle a été quelque peu éclipsée par la cinglante réponse de Nicolas Sarkozy aux attaques dont il estime être l'objet, mais le nom de Ségolène Royal est revenu en force dans l'optique d'un remaniement. Dans le cadre d'un gouvernement resserré, Libération envoie carrément la présidente de la région Poitou-Charentes à la tête d'un ''grand pôle ministériel réunissant l'Éducation nationale, la Culture, la Jeunesse et les Sports''. Une option qui aurait été ''actée'' par François Hollande, sans autre précision depuis.

Nouvelles têtes et prime à la jeunesse ?
A chaque remaniement ses surprises et ses nouveautés. Si François Hollande succombe à cette tentation, qui pourraient incarner le ''changement'' ? Interrogé par Le Figaro , le politologue Thomas Guénolé avance l'hypothèse de Louis Gallois au ministère de l'Economie afin d'y appliquer le fameux plan de compétitivité des entreprises qui porte son nom. L'expert glisse également des noms de jeunes députés qui se sont fait entendre depuis le début de la mandature, tels Olivier Faure ou Karine Berger. Mais nul doute que, jeunes loups ou vieux lions, nombreux seront ceux qui resteront à l'affût de leur téléphone sitôt les municipales passées.

> Notre page dédiée aux élections municipales

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter