Gérald Darmanin annoncera dans les prochains jours s’il quitte le gouvernement en vue des municipales à Tourcoing

Gérald Darmanin annoncera dans les prochains jours s’il quitte le gouvernement en vue des municipales à Tourcoing
Politique
DirectLCI
RETOUR A TOURCOING ? - Gérald Darmanin décidera dans les prochains jours de son futur au sein du gouvernement. Le ministre de l'Action et des Comptes publics pourrait reprendre son siège de maire de Tourcoing, qu'il a quitté à son entrée au gouvernement en 2017. Jeudi, Emmanuel Macron a écarté l'hypothèse d'un cumul des fonctions.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin donnera "en début de semaine prochaine sa décision" sur un éventuel départ du gouvernement. De nombreuses rumeurs l'annonçant de retour à la mairie de Tourcoing. "J'aurai l'occasion en début de semaine prochaine, avant le conseil municipal qui élira le maire, de donner ma décision", a-t-il déclaré sur BFMTV. "Chacun sait que je suis très attaché à ma commune, mais chacun sait aussi que c'est une responsabilité particulière d'être ministre. Je suis un enfant de la  République, on est à l'écoute du Président."


Maire de Tourcoing jusqu'à son entrée au gouvernement en 2017, Gérard Darmanin a ensuite été remplacé à la tête de la commune du Nord par Didier Droart, décédé jeudi à l'âge de 71 ans. Un nouveau maire doit donc être élu jeudi, alors que Gérald Darmanin a déclaré à plusieurs reprises vouloir se  représenter à Tourcoing en 2020. Interrogé à de nombreuses reprises sur le sujet depuis, il a veillé à entretenir un certain flou.

Pas de cumul possible selon Macron

"Je suis un ministre de la République qui essaie d'être à la hauteur de la confiance que lui a confié le Président. Si cela devait s'arrêter demain, parce que le président le décidait, je remercierai le président de m'avoir permis d'aider mon pays. Je suis très heureux d'avoir pu mener cette grande réforme qu'est le prélèvement à la source", a-t-il encore indiqué.


Cette formulation, si elle ne lève pas totalement l'ambiguïté, semble indiquer qu'un éventuel départ serait à l'initiative d'Emmanuel Macron. "On ne décide pas comme ça de son propre destin. Je ne suis pas là pour affaiblir quiconque. On a la chance d'avoir Emmanuel Macron en France. Il est courageux. Bien sûr il est attaqué, on fait des erreurs. Mais je le vois tous les jours faire les réformes dont le pays a besoin", a-t-il poursuivi.


Lors d'un entretien avec des journalistes auquel TF1 et LCI ont participé jeudi, Emmanuel Macron a écarté l'hypothèse que le ministre des Comptes publics puisse cumuler cette fonction provisoirement avec celle d'un maire. "Il n'y a pas de changement de jurisprudence", a martelé le chef de l'Etat. "Ce sera l'un ou l'autre. Les deux, non. C'est très clair dans son esprit et très claire dans le mien". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter