Remaniement : la liste noire du "Canard Enchaîné" sent bon la testostérone

Remaniement : la liste noire du "Canard Enchaîné" sent bon la testostérone

DirectLCI
POLITIQUE – Selon Le Canard enchaîné, un remaniement ministériel pourrait intervenir au printemps. Premières victimes : les femmes.

La gent féminine pourrait trinquer en cas de remaniement ministériel . C'est ce que croit savoir Le Canard enchaîné qui fournit dans son édition de mercredi la liste des ministres susceptibles de sauter en cas de changement dans la composition du gouvernement. Changement qui pourrait intervenir dès le printemps.

Moscovici "n'imprime pas"

Or dans la charrette figurent 10 femmes sur les 18 que compte le gouvernement , pour seulement 4 hommes en danger. Parmi elles, on trouve Aurélie Filippetti (Culture), Marylise Lebranchu (Réforme de l'Etat), Yamina Benguigui (Francophonie), Dominique Bertinotti (Famille), Nicole Bricq (Commerce extérieur), Marie-Arlette Carlotti (Personnes handicapées), Hélène Conway-Mouret (Français de l'étranger), Michèle Delaunay (Personnes âgées), Anne-Marie Escoffier (Décentralisation) et Sylvia Pinel (Artisanat).

Les quatre nommés masculins seraient Pierre Moscovici – "qui “n'imprime pas“, aurait dit Hollande" selon Le Canard –, Vincent Peillon – qui "fait connerie sur connerie"–, Frédéric Cuvillier (Transports) et Kader Arif (Anciens combattants). Le sort de Jean-Marc Ayrault serait, quant à lui, encore indécis, indique le journal satirique. Avec un tel remaniement, semblable à celui d'Alain Juppé fin 1995 avec le débarquement de ses "jupettes" , la parité ne sera plus qu'un lointain souvenir. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter