Remaniement : Laurent Wauquiez adresse par erreur un SMS à Frédéric Péchenard, dirigé contre Valérie Pécresse

Remaniement : Laurent Wauquiez adresse par erreur un SMS à Frédéric Péchenard, dirigé contre Valérie Pécresse

Politique
FAIL - L'Express a révélé vendredi que le président des Républicains s'était trompé de destinataire en envoyant un SMS à ses troupes pour anticiper une éventuelle nomination de Frédéric Péchenard, vice-président de la région Ile-de-France, au gouvernement. C'est l'intéressé qui a reçu ce message dont le but avoué était de s'en prendre à Valérie Pécresse.

Une petite erreur de destinataire qui ne risque pas de réconcilier les responsables LR. En milieu de semaine, révèle L'Express, Laurent Wauquiez s'est fendu d'un SMS adressé à ses troupes, anticipant une éventuelle nomination de Frédéric Péchenard, l'ancien patron de la police nationale, en remplacement de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur. Le nom de Péchenard, actuellement vice-président du conseil régional d'Ile-de-France en charge de la sécurité, a circulé à plusieurs reprises parmi les possibles recrutements dans le gouvernement d'Edouard Philippe. 


Dans son texto, Laurent Wauquiez appelait à exploiter une telle nomination contre sa rivale, Valérie Pécresse, si cela devait se produire. "Il faudra alimenter sur le thème 'un vice-président de Pécresse, pour que ce soit sur elle'", intimait-il à ses troupes. 

Mauvaise manip'

Problème : selon L'Express, le SMS qui visait à dézinguer Valérie Pécresse à l'occasion du remaniement a été envoyé par erreur...  au premier concerné, Frédéric Péchenard. 


"Il est coutumier du fait", a assuré sur Twitter l'ex-député LR Frédéric Lefebvre, évoquant un précédent avec Nadine Morano, désormais ralliée à Laurent Wauquiez. 

Cette anecdote intervient alors qu'a été révélée, vendredi, par Europe 1, un rapport interne du parti LR faisant le constat d'un parti "recroquevillé", dont les instances fonctionnent comme "des clubs fermés autour d'un petit nombre de militants". Un rapport commandé par Laurent Wauquiez lui-même à un proche, Pierre Bédier, élu des Yvelines comme Valérie Pécresse. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Un remaniement qui vire au casse-tête

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter